La prise de parole de Daniil Medvedev sur la guerre menée en Russie par l'Ukraine était attendue. En tant que nouveau numéro un mondial, ce sera officiel ce lundi, il est une voix qui compte dans le tennis et alors qu'Andrey Rublev avait déjà pris position contre l'agression russe, lui ne l'avait pas évoquée lors du tournoi d'Acapulco (Mexique) où il a été éliminé sèchement en demi-finale par Rafael Nadal. C'est ce dimanche soir, sur Instagram, que Medvedev a pris la parole. Son message, sans équivoque, parle des rêves des enfants et demande "la paix".
"Vous souvenez-vous de ce que j'ai dit après la finale de l'Open d'Australie ? Il était question de moi, de mes rêves d'enfant. Je veux parler au nom de tous les enfants du monde, débute le Russe. Ils ont tous des rêves, leur vie commence à peine, tellement de belles expériences sont à venir : les premiers amis, les premières émotions. Tout ce qu'ils ressentent ou voient, ce sera pour la première fois. C'est pourquoi je veux demander la paix dans le monde, la paix entre les pays. Les enfants naissent avec confiance, ils croient en tout : les gens, l'amour, la sécurité et la justice, en leurs chances dans la vie. Soyons unis et montrons leur qu'ils ont raison. Aucun enfant ne devrait s'arrêter de rêver."
Tennis
Sacré en Challenger pour la première fois, Van Assche se rapproche du Top 100
IL Y A UNE HEURE
A la manière de Rublev, et beaucoup d'autres Daniil Medvdev prend position contre la guerre en Ukraine. De nombreux représentants ukrainiens du tennis mondial ont eux aussi adressé des messages à propos de cette guerre. Dans un entretien accordé à Eurosport, Elina Svitolina a notamment demandé à la communauté du tennis de "faire mieux". "Ma famille est là-bas, comme beaucoup de mes amis qui n'ont pas quitté le pays, explique-t-elle. Ils se battent pour leur vie, certains se battent pour notre pays. Ça demande beaucoup de courage et c'est incroyable que des gens aient pris les armes pour se battre littéralement pour notre terre. [..] Je pense que la communauté du tennis devrait faire mieux. Par le passé, quand elle s'est mobilisée, nous avons résolu certains problèmes ou les avons portés à la connaissance du monde. Il faut se rendre compte que des gens meurent pour défendre leur pays."
Tennis
"J'ai mis de l'huile sur le feu pour que Rublev gagne" : Tsitsipas, le drôle de mea culpa
IL Y A 4 HEURES
Tennis
"J'aimerais rejouer" : A 42 ans, Venus Williams n'a (peut-être) pas encore pris sa retraite
IL Y A 7 HEURES