AFP

Federer, l'incroyable finish

Federer, l'incroyable finish
Par Eurosport

Le 02/03/2012 à 18:18Mis à jour Le 02/03/2012 à 20:18

Roger Federer a renversé une situation très compromise dans le tie-break du second set de sa demi-finale de l'Open de Dubaï, face à Juan Martin Del Potro, pour s'imposer en 1h59 de jeu (7-6, 7-6), vendredi. Il retrouvera en finale Andy Murray, qui a battu plus tôt Novak Djokovic (6-2, 7-5).

Un final époustouflant. Roger Federer a triomphé de Juan Martin Del Potro en un peu moins de deux heures de jeu (1h59) vendredi, en demi-finale de l'Open de Dubaï (7-6 (5), 7-6 (6)). Et ce à l'aide d'un tie-break remporté au mental dans le deuxième set, alors qu'il était mené 5-0 puis 6-2 par l'Argentin. Sans être exceptionnel dans l'échange, il est sorti à cet instant de son sommeil pour pousser trois fois son adversaire à la faute et égaliser à 6-6 d'un joli coup droit. Abattu, le Sud-Américain a fini par craquer en commettant deux nouvelles fautes directes et laisser le Suisse rejoindre Andy Murray en finale.

La conclusion épique d'un match qui, globalement, n'a pas atteint des sommets. Sans ce finish haletant, la victoire du n°3 mondial aurait simplement été logique. Tant au niveau de la hiérarchie qu'au vu de la solidité du Suisse sur son service au cours d'une rencontre où les deux hommes se sont appuyés sur leurs mises en jeu pour cumuler les points jusqu'aux tie-breaks des deux manches. Même si, dans ce domaine, Roger Federer a encore dominé les débats, ne concédant aucune balle de break à son adversaire. Comme face à Feliciano Lopez en huitièmes et à Mikhail Youzhny en quarts.

Del Potro sur la bonne voie

AFP

A Dubaï, et après une finale à Rotterdam (perdue contre Roger Federer) et un titre à Marseille, le Sud-Américain a toutefois confirmé son retour en grande forme. Et se rapproche progressivement du niveau du quadriptyque Djokovic-Nadal-Federer-Murray. Battu en finale de l'US Open 2009 par l'Argentin, Roger Federer n'avait pas été autant inquiété lors des deux autres confrontations entre les deux hommes cette année. Dans le contenu du match de ce vendredi, Juan Martin Del Potro a qui plus est laissé une bonne impression, prouvant qu'il avait les armes pour rivaliser avec le Suisse. Même si ce dernier n'était pas dans un très grand jour.

Le n°3 mondial a maintenant un jour pour élever son niveau de jeu. Car samedi, il se mesurera à un Andy Murray qui a joliment écarté le triple tenant du titre, Novak Djokovic, en à peine 1h22, un peu plus tôt. Face à un adversaire qui l'a battu lors de leurs deux dernières confrontations, le Suisse briguera un cinquième titre en sept finales à Dubaï. Au final, si le Serbe avait l'occasion de faire la passe de quatre, c'est peut-être Roger Federer le véritable maître des lieux.

0
0