Cette semaine aura donc marqué son grand retour médiatique. A l'occasion du lancement de sa gamme de sneakers d'abord, puis du tournage d'un spot publicitaire pour l'un de ses partenaires (une marque célèbre de voitures allemandes), Roger Federer a donné de ses nouvelles et en a profité pour revenir sur l'actualité chaude tennistique. Parmi les sujets évoqués par le Suisse figure le nouveau classement ATP, calculé sur 22 mois désormais (les 18 meilleurs résultats de début mars 2019 à fin décembre 2020).

Tennis
Simon défend Djokovic et s'en prend à Federer : "Roger ? J'ai l'impression qu'on l'a perdu en route"
08/07/2020 À 19:03

S'il assure que ce n'est pas sa préoccupation principale, il est néanmoins conscient de figurer parmi les bénéficiaires de la réforme qui assure à tous les joueurs de conserver leur capital de points jusqu'à la fin de la saison, coronavirus oblige. "C'est vrai que le classement sera différent de ce qu'il aurait été en temps normal à mon retour. Mais c'est surtout mes fans qui sont contents que le circuit soit arrêté et que les autres ne puissent pas gagner pendant que je ne peux pas jouer", a-t-il d'abord déclaré, malicieux, à la télévision suisse (RSI). "La seule chose que ça change pour moi, c'est que ça me permet d'être plus 'relax' et de ne pas devoir essayer de revenir encore plus rapidement", a-t-il ajouté.

"En ce moment, je peux jouer... en marchant"

Mais ça ne veut pas dire que Federer chôme pour autant. Très impliqué dans sa rééducation, il s'est débarrassé des béquilles et entre désormais dans une phase plus sérieuse en vue de son retour au top. "Je ne suis pas encore revenu sur les courts d'entraînement, même si je peux jouer... en marchant. C'est surtout la réhabilitation et la physio qui comptent maintenant. Bientôt, je vais commencer la préparation physique avec Pierre (Paganini, son préparateur physique de toujours, NDLR). Et le tennis va arriver dans la foulée avec Severin (Lüthi, son coach)", a-t-il précisé.

Interrogé par d'autres médias comme le journal allemand Die Zeit, Federer s'est aussi dit conscient qu'à bientôt 39 ans, la retraite se rapprochait. "Ce serait plus facile de s'arrêter maintenant, mais je veux me donner une chance de continuer à profiter du temps qui me reste sur les courts", a-t-il notamment déclaré. Le temps qui passe, l'obsession du sportif de haut niveau et dont le Suisse a souvent repoussé les effets sur son corps. Une corde sensible sur laquelle il a encore joué habilement dans le spot publicitaire qu'il a tourné dans le Tessin. La fin d'une des plus grandes carrières de l'histoire du sport se précise donc, mais ce n'est pas encore pour tout de suite.

Tennis
US Open menacé ? Masters tronqué ? Les 5 questions qui se posent sur le nouveau classement ATP
07/07/2020 À 07:48
Roland-Garros
Le roi Rafa, le calife Djoko et le prince Thiem : tous les favoris passés au crible
IL Y A UNE HEURE