AFP

Indian Wells : Andy Murray trébuche face à Martin del Potro

Murray trébuche face à Del Potro
Par AFP

Le 16/03/2013 à 06:09Mis à jour Le 16/03/2013 à 06:16

Après une bonne entame de match, Andy Murray (N.3) s'est désuni face à Juan Martin del Potro, s'inclinant 7-6, 3-6, 1-6 en quart de finale, vendredi à Indian Wells.

Novak Djokovic, invaincu cette saison, va être le seul membre du Top 4 mondial à jouer samedi les demi-finales du premier Masters 1000 de la saison après l'élimination vendredi à Indian Wells de l'Ecossais Andy Murray en quart de finale. Le N.3 mondial s'est en effet incliné 7-6 (7/5), 3-6, 1-6 en 2h30 face à l'Argentin Juan Martin del Potro, 7e mondial, qui rencontre le Serbe samedi.

Le N.1 mondial a fait du petit bois du Français Jo-Wilfried Tsonga (N.8) pour compiler 6-3, 6-1 en 54 minutes sa 22e victoire de rang (17 cette saison). Avant Murray, David Ferrer (N.4) a disparu dès le 2e tour et Roger Federer (N.2) a baissé pavillon jeudi en quart de finale face à Rafael Nadal (N.5), qui va jouer samedi l'autre demi-finale face au Tchèque Tomas Berdych (N.6).

La défaite de Murray, seulement sa deuxième de la saison après son titre à Brisbane et une finale contre Djokovic à l'Open d'Australie, signifie que Federer restera N.2 mondial lundi à la publication du prochain classement. Murray, incapable de breaker Del Potro, a commis huit doubles fautes dont une sur balle de match face à un adversaire contre lequel il n'avait perdu qu'une fois sur six auparavant et encore jamais sur dur.

Face à Djokovic , Del Potro se souviendra des Jeux

Lotus F1 Team

"C'est mon meilleur match du tournoi mais il faudra jouer encore mieux contre 'Nole' (Djokovic), a dit Del Potro. Depuis notre match pour la médaille de bronze aux JO (gagné par Del Potro), il m'a battu à Cincinnati, à l'US Open et à Dubaï. Mais j'ai gagné le match le plus important à mon sens."

"Juan Martin a particulièrement bien joué dans les moments importants des deux derniers sets et je n'ai pas très bien servi", a indiqué Murray, qui a peut-être manqué de rythme après une pause de cinq semaines depuis Melbourne. Les deux vainqueurs de l'US Open (2009 pour l'Argentin, 2012 pour le Britannique) sont les seuls joueurs à avoir su briser l'hégémonie de Federer, Nadal et Djokovic en Grand Chelem depuis Roland-Garros 2005.

0
0