Getty Images

Wawrinka : "J'y suis presque"

Wawrinka : "J'y suis presque"

Le 18/08/2018 à 17:03Mis à jour Le 18/08/2018 à 17:37

MASTERS 1000 CINCINNATI – Passé tout près de la victoire contre Roger Federer en quarts de finale, Stan Wawrinka a confirmé dans l'Ohio l'embellie de Toronto la semaine précédente. En l'espace de deux Masters 1000, le Vaudois a retrouvé un niveau de jeu et une confiance de nature à le replacer très vite dans la discussion. Après des mois de galère, il voit le bout du tunnel.

Lundi, à la prochaine publication du classement ATP, Stan Wawrinka pointera aux alentours de la 100e place. Loin, très loin de ses standards passés. Mais déjà tellement plus haut qu'après Roland-Garros. Battu au premier tour à Paris par Guillermo Garcia-Lopez, le Suisse avait été relégué au-delà de la 250e place à l'issue du Grand Chelem français. Il ne s'en inquiétait pas outre mesure. Il avait raison. L'important, pour lui, était de retrouver l'intégralité de ses moyens physiques. Le reste, à savoir les résultats et le classement, ne manqueraient pas de suivre.

Avant l'enchainement des deux Masters 1000 nord-américains, il naviguait encore tout près de la 200e place. Un huitième de finale à Toronto, et son quart de finale cette semaine à Cincinnati et le voilà doté d'un coup de booster de près de cent places. Surtout, il a signé au cours de ces dix jours des succès probants, contre Nick Kyrgios, Diego Schwartzman ou Kei Nishikori. Il a aussi gagné quelques matches au couteau (7-5 au troisième set contre Kyrgios au Canada et ce tie-break du troisième à l'arraché contre Marton Fucsovics, 12 points à 10). Parfait pour la confiance.

En deux semaines, il n'a calé que contre Nadal et Federer

Son plus gros test, Wawrinka l'a sans aucun doute passé la nuit dernière à Cincinnati, face à Roger Federer. Et s'il a quitté le court vaincu (6-7, 7-6, 6-2), le Vaudois a acquis quelques certitudes supplémentaires. A l'arrivée, ses deux bourreaux lors de ces deux Masters 1000 se nomment Rafael Nadal et Federer. Rien de grave. "Ils sont numéro un et deux mondiaux, rappelle-t-il. La semaine dernière, à Toronto, m'a fait un bien fou, pour mon tennis, pour ma confiance. J'avais gagné deux matches tendus et j'avais plutôt bien joué contre Rafa."

Face à Federer, vendredi soir, il est passé encore plus près de son plus gros coup depuis des lustres. Au terme d'un match de haut niveau, il ne lui a manqué qu'une poignée de points pour cela. "Bien sûr, je suis déçu de ne pas avoir gagné ce match", regrette-t-il, tout en relativisant aussitôt : "ce match, c'est une victoire sur moi-même. Après ce que j'ai vécu l'année dernière… Je me souviens où j'étais il y a tout juste un an. Et même où j'étais il y a encore quelques semaines. Donc je suis très content d'en être là où j'en suis aujourd'hui."

" Aujourd'hui, je peux sourire "

"C'est bon de revoir Stan sur le circuit, s'est réjoui de son côté Roger Federer. Quand il est à ce niveau-là, il est très difficile à battre. Je suis content de m'en être sorti." Clairement sur la très bonne voie, Stan Wawrinka pourrait bien être un sérieux client à Flushing Meadows. Sans rêver à un gigantesque coup semblable à celui d'un autre revenant, Novak Djokovic, lors du dernier Wimbledon, il ne fera pas bon le prendre en première semaine et sa place dans le tableau constituera un des gros enjeux du tirage au sort.

Ce sera d'ailleurs peut-être le dernier tournoi du Grand Chelem où il n'aura pas de statut de tête de série. A ce rythme, il ne devrait pas tarder à reprendre place parmi les trente premiers mondiaux. Après tout, il n'a plus aucun point à défendre d'ici la fin de l'année. "Match après match, semaine après semaine, je joue de mieux en mieux, estime-t-il. Je dois encore progresser, encore travailler, faire toutes les choses nécessaires pour retrouver ma place, mais j'y suis presque." Il a, enfin, la conviction d'être sorti du tunnel. "Il y a vraiment eu des moments difficiles. Mais aujourd'hui, je peux sourire."

Stan Wawrinka à Cincinnati

Stan Wawrinka à CincinnatiGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0