Tennis
Masters Cincinnati

Maintenant, Medvedev peut savourer… et enfin se reposer

Partager avec
Copier
Partager cet article

Daniil Medvedev

Crédits Eurosport

ParRaphaël Brosse
19/08/2019 à 08:57 | Mis à jour 19/08/2019 à 15:10
@raphbrosse

MASTERS 1000 CINCINNATI - Finaliste malheureux à Washington puis Montréal, Daniil Medvedev a conclu son épatant marathon (seize matches disputés en vingt jours) en remportant le premier M1000 de sa carrière, dimanche à Cincinnati. Tout heureux de figurer à la cinquième place du classement ATP, le Russe doit maintenant recharger les batteries avant d’aborder son prochain grand défi : l’US Open.

Il n’y a pas de doute possible : l’homme fort de cette tournée nord-américaine, c’est lui. En l’espace de trois semaines, Daniil Medvedev a fait étalage de tout son talent, que ce soit à Washington, à Montréal ou à Cincinnati. Dans la capitale des Etats-Unis comme au Québec, le joueur de 23 ans s’est hissé en finale, échouant alors respectivement face à Nick Kyrgios (7-6, 7-6) et Rafael Nadal (6-3, 6-0). Dans l’Ohio en revanche, le vent a tourné à l’avantage du Russe.

Ce dernier a réalisé une semaine quasi-parfaite, lors de laquelle il n’a concédé qu’un seul set et s’est notamment offert le scalp de Novak Djokovic en demi-finale (3-6, 6-3, 6-3). "Si j’avais perdu une troisième finale de rang, le doute aurait sans doute commencé à s’immiscer, a soufflé Medvedev en conférence de presse dimanche. Je me serais posé pas mal de questions." Ce scénario ne s’est toutefois pas produit, puisque le Moscovite a triomphé de David Goffin en finale (7-6, 6-4), décrochant ainsi le premier Masters 1000 de sa jeune carrière.

Tennis

Classement ATP : La fusée Medvedev surgit dans le top 5, Auger-Aliassime benjamin des 20 meilleurs

19/08/2019 À 05:42

Medvedev, sans contestation : les temps forts de son succès en finale face à Goffin

00:02:58

"La meilleure semaine de ma vie"

Un titre loin d’être anodin pour le droitier d’1,98m, qui était tout à sa joie au moment de faire le bilan devant les journalistes. "Ça a été la meilleure semaine de ma vie, a-t-il affirmé. Je n’avais jamais été aussi bien mentalement, je n’avais jamais aussi bien servi. Mon tennis est resté très cohérent, je n’ai pas fait un seul mauvais match. Je suis juste extrêmement heureux. J’espère continuer sur cette lancée aussi longtemps que possible."

Medvedev a une autre raison de se réjouir : grâce aux 1 900 points récoltés au cours des trois dernières semaines, il s’invite à la cinquième place du classement ATP, juste devant Alexander Zverev, Kei Nishikori et Stefanos Tsitsipas. "Quand je suis entré dans le Top 10, je n’aspirais qu’à me battre dans l’espoir d’y rester pendant quelque temps, a-t-il assuré. Maintenant, je suis dans le Top 5. C’est énorme."

Grâce à son été, Medvedev intègre un club très fermé (et peut rêver très grand)

00:02:04

"Rester dans un lit et regarder la télé"

Pour parvenir à ses fins, le protégé de Gilles Cervara a dû disputer pas moins de seize matches en l’espace de vingt jours seulement. Tous ces efforts accumulés lui ont d’ailleurs fort logiquement pesé dans les jambes lors de sa finale contre Goffin. "A 5-3, j’ai commencé à cramper de partout, a avoué Medvedev. Bien sûr, j’ai fait en sorte de ne rien laisser paraître. Lors du dernier jeu, à 15/40, j’étais perclus de crampes. Mais j’ai réussi à enchaîner quatre superbes services. Quand j’ai mis le dernier point, je me suis dit : ‘Wow, c’est terminé.’ J’étais vidé, je n’avais plus de force au fond de moi."

Forcément énergivore, ce marathon risque de laisser des traces, alors que l’US Open (26 août-8 septembre) pointe à l’horizon. "Maintenant, j’ai juste besoin de rester dans un lit et de regarder la télé pendant toute la journée," a déclaré le joueur russe au micro d’ESPN. Car pour atteindre son objectif à Flushing Meadows ("un premier quart de finale en Grand Chelem, ce serait déjà bien"), le tout nouveau cinquième mondial sera sans doute amené à puiser dans ses réserves. A condition qu’il lui en reste...

Daniil Medvedev à Cincinnati en 2019

Crédits Getty Images

Masters Cincinnati

Grâce à son été, Medvedev intègre un club très fermé (et peut rêver très grand)

18/08/2019 À 23:31
Masters Cincinnati

Medvedev, sans contestation : les temps forts de son succès en finale face à Goffin

18/08/2019 À 22:45
Dans le même sujet
TennisMasters Cincinnati
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Roland-Garros

Söderling : "Au moins plusieurs fois par semaine, on me parle de ce match"

IL Y A 9 HEURES

Vidéos récentes

Wimbledon

Wilander : "Je n’arrive pas à croire que Nadal a battu Federer en finale de Wimbledon 2008"

00:03:54

Les plus lus

Sports mécaniques

"La signature d'Alonso risquerait de provoquer une révolution chez Renault"

IL Y A 17 HEURES
Voir plus