Reuters

Ljubicic laisse Nadal sur place

Ljubicic laisse Nadal sur place
Par Eurosport

Le 20/03/2010 à 22:54Mis à jour

Ivan Ljubicic a battu Rafael Nadal 3-6, 6-4, 7-6 en demi-finale du M1000 d'Indian Wells. Le Croate, qui avait fêté ses 31 ans de la meilleure des manières en ralliant les demi-finales, avait sorti Djokovic et Monaco cette semaine. Il jouera contre Roddick, qui s'est débarrassé de Söderling.

M1000 INDIAN WELLS - Demi-finale :

Ivan Ljubicic (CRO, 20) bat Rafael Nadal (ESP, 3) 3-6, 6-4, 7-6 (7/1)
Face-à-face : 5/2 pour Nadal

Pour dominer un bon Rafael Nadal, il n'y a pas trente-six solutions. Il y a en deux : jouer comme Tsonga en demi-finale de l'Open d'Australie 2008, ou surprendre l'Espagnol en permanence sans lui laisser l'occasion d'imposer son rythme et son lift. Ce samedi à Indian Wells, Ivan Ljubicic a alterné les deux attitudes. C'est la première fois depuis 2005 qu'il bat Nadal. La seconde fois en sept confrontations. Capable de mettre le N.3 mondial à quelques mètres de la balle lors des deux derniers sets, il s'était montré trop prévisible au premier.

Avec un service rutilant et un sang-froid rare, il a traversé la fin de rencontre comme un poids lourd écrase le bitume du désert californien. Nadal, toujours un peu court sur son engagement, a fini un peu gaufré, comme le motif de son étrange short de golfeur. Ljubicic, qui avait réussi ses meilleures performances en Masters 1000 depuis deux ans, atteint sa première finale d'un tournoi de cette catégorie depuis Miami 2006 ! Il a surtout réussi à battre le N.2 mondial (Djokovic) et le N.3 la même semaine. Bel exploit pour un trentenaire : "C'est marrant parce que j'avais exactement le même bilan face à Nadal que face à Djokovic (1 victoire puis 5 défaites de rang, ndlr) et j'ai battu les deux."

" C'est une victoire fantastique"

Avec 17 aces au total, 81% de points sur premières balles, Ljubicic n'a perdu que 11 points sur son service en 2h34 de jeu. Une marge de sécurité qui a été bien utile notamment lors du jeu décisif de la dernière manche où le Croate a rapidement fait la différence (7/1 en trois minutes). C'est dans le huitième jeu du second set que l'aplomb d'Ivan a écrasé les ambitions de Nadal. A 4-3, l'Espagnol a eu des balles de break et l'occasion de plier la rencontre. Ljubicic a sauvé sept balles de break au total, dont cinq dans cette deuxième manche. Ljubicic, requinqué par le gain du deuxième set, a pris le service de Nadal dès l'entame de la troisième manche. Nadal a refait son retard immédiatement mais le Croate maintenait le cap. La dernière chance de l'Espagnol passait au 8e jeu, quand le Croate lui déniait le break sur un service gagnant pour faire 4-4.Dans le jeu décisif, l'Espagnol inscrivait le premier point puis c'était le black-out total: il concédait 7 points de suite pour la perte du match.

Avant la rencontre, Ivan s'amusait devant la presse : "Contre Nadal, vous devez frapper cinq coups gagnants dans un point, et éventuellement, le cinquième est vraiment gagnant. Physiquement, c'est du tennis extrême." Samedi, Ljubicic s'est offert le luxe de ne pas tomber dans le piège du match trop intense. La qualité de ses frappes, à partir de la seconde manche, lui a permis de s'économiser tout en repoussant Nadal sur sa ligne de fond. Quelle profondeur en coup droit, quelle efficacité en revers quand le grand Croate (1.93m) prend la balle en haut du rebond. Un jeu simple et direct, un tennis boxé, imparable. "C'est une victoire fantastique, a-t-il déclaré, ravi. "Rafa" était si fort du fond de court en début de match que je ne savais pas ce que j'allais pouvoir faire." A 31 ans, Ljubicic possède donc des ressources insoupçonnées. Il jouera dimanche sa 4e finale de Masters 1000. Il n'en a jamais gagné une...

A SAVOIR : LES FINALES D'IVAN LJUBICIC EN M 1000

2006 Miami, battu par Roger Federer (7-6, 7-6, 7-6)
2005 Paris-Bercy, battu par Tomas Berdych (6-3, 6-4, 3-6, 4-6, 6-4)
2005 Madrid, battu par Rafael Nadal (3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 7-6)

Andy Roddick (EU, 7) bat R. Söderling (SUE, 6) 6-4, 3-6, 6-3

Andy Roddick a répondu présent face au Suédois Robin Soderling. L'Américain de 27 ans va jouer sa troisième finale de la saison (après Brisbane et San José), sa première dans un tournoi Masters 1000 depuis août 2006 à Cincinnati et sa toute première dans le désert californien. Il a l'occasion de devenir le premier Américain vainqueur à Indian Wells depuis Andre Agassi en 2001.

Le Texan, auteur de 12 aces pour une seule double faute, a globalement dominé le match, perdant toutefois le contrôle au milieu du deuxième set après avoir concédé une deuxième fois son service, au point que sa frustration l'amena à briser sa raquette de rage. Roddick possède un bilan flatteur face à Ljubicic, avec 7 victoires et 3 défaites. Leur dernière rencontre remonte à un quart de finale à Indian Wells, en 2007, remporté par l'Américain.

0
0