Getty Images

Thiem, quelle première !

Thiem, quelle première !

Le 18/03/2019 à 02:14Mis à jour Le 18/03/2019 à 10:13

INDIAN WELLS - Dominé en début de match, Dominic Thiem a progressivement pris l'ascendant pour battre Roger Federer en trois sets (3-6, 6-3, 7-5) au terme d'une finale qui aura surtout valu pour sa dernière manche de très belle facture. L'Autrichien décroche son premier Masters 1000, sans doute pas là où on l'attendait le plus. Il sera 4e mondial lundi... juste devant Federer.

Jusqu'à sa conclusion, ce premier Masters 1000 de la saison aura manié l'art du contre-pied. De la sortie d'entrée de Novak Djokovic à la présence d'un lucky loser de 19 ans en quart de finale, Indian Wells s'est plu à surprendre. Au vu de ce contexte, peut-être ne faut-il donc pas s'étonner de ce dénouement que, pourtant, personne n'aurait imaginé il y a dix jours. Dominic Thiem, en grande difficulté depuis le coup d'envoi de cette campagne 2019, a surgi de presque nulle part pour décrocher son tout premier Masters 1000, en dominant dimanche Roger Federer en finale.

Que l'Autrichien intègre le cercle des vainqueurs dans cette catégorie de tournois n'est pas plus surprenant que cela. Mais que ce sacre inaugural survienne sur surface rapide plutôt que sur terre battue, voilà qui surprend davantage. Sa collaboration avec son nouveau coach, Nicolas Massu, vieille d'à peine un mois, démarre sur les chapeaux de roue. Sur cette finale, il n'a en tout cas pas volé cette victoire. Une finale longtemps ronronnante, avant de devenir franchement emballante dans sa dernière ligne droite.

Vidéo - Lobs, amortis, retours cinglants : Thiem et Federer ont fait le show

03:30

Federer et les balles de break, nouvel épisode...

Roger Federer semblait pourtant avoir posé les bases d'une 6e victoire californienne en forme de record. Face à un Thiem peut-être un peu tendu, le Suisse, aérien, a récité son tennis assez tranquillement dans le premier acte, au cours duquel il a constamment mené. Et si son adversaire a effacé un premier break, le second fut décisif. Alors quand, en début de deuxième set, Federer a bénéficié de deux balles de break à 1-1, le 101e opus du palmarès bâlois prenait déjà forme. Mais Federer n'allait pas breaker. Il n'allait plus breaker du tout, d'ailleurs, dans cette finale.

Un peu comme contre Stefanos Tsitsipas à Melbourne, le manque d'efficacité de l'ancien numéro un mondial aura creusé sa tombe. Il n'a converti que 2 de ses 11 opportunités dimanche. En face, Thiem a été diabolique dans ce domaine : 3/4. Après avoir sauvé son engagement dans le 3e jeu du 2e set, Thiem a profité d'une incroyable baisse de tension de Federer. Ce dernier a signé un jeu de service catastrophique, notamment dans ses options tactiques, avec des enchainements service-volée sur seconde balle, sur lesquelles il s'est fait trouer. Soudain hors du coup, Federer a multiplié les fautes directes, jeu après jeu (32 au total sur le match, pour 23 coups gagnants), et laissé filer la manche.

Heureusement, le dernier set a offert un tout autre spectacle. Federer s'est remis à jouer de façon beaucoup plus solide. Mais Dominic Thiem, lui, a vraiment sorti le très, très grand jeu. Pourtant, il a marché sur un fil, à deux reprises. A 4-3 contre lui, l'Autrichien a dû sauver une balle de break. La dernière de Federer. Puis, à 5-4, le Suisse s'est retrouvé à deux petits points du titre. Mais à chaque fois, Thiem a su sortir le coup qu'il fallait. Puis il a sauté sur son unique opportunité du set pour prendre le service de Federer à 5-5 avant de conclure dans la foulée. Cerise sur le gâteau pour lui, il sera 4e mondial lundi, égalant son meilleur classement. Pleinement retrouvé, il pourrait en prime donner du piment au printemps terrien qui s'annonce...

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0