AFP

Tsonga non plus n'a pas résisté à Berdych

Pour Tsonga aussi, c'est fini

Le 07/05/2015 à 14:44Mis à jour Le 07/05/2015 à 15:07

MASTERS 1000 MADRID - Après Richard Gasquet la veille, Tomas Berdych a éliminé Jo-Wilfried Tsonga jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Madrid. Une victoire en deux sets pour le Tchèque, 7-5, 6-2. Il n'y a plus de Français à Madrid.

Dernier rescapé français que ce soit dans le tableau masculin ou féminin, Jo-Wilfried Tsonga est tombé à son tour jeudi à Madrid. Le Masters 1000 espagnol n'aura donc pas été une bonne cuvée pour le tennis tricolore. Mais Tsonga, encore en quête de sensations et de confiance depuis son retour à la compétition fin avril, n'était pas de taille à lutter avec Tomas Berdych. Le Tchèque a logiquement pris la mesure du Manceau en deux sets (7-5, 6-2) pour se hisser en quarts de finale.

Après avoir frôlé la correctionnelle au tour précédent contre Jack Sock, Tsonga s'est accroché pendant un set face à Berdych. Il a surmonté un break concédé dans le cinquième jeu et aussitôt effacé avant de menacer Berdych sur son service à 4-4. Ce fut sa dernière chance. A 6-5 en faveur du Tchèque, JWT a livré un jeu de service catastrophique, commettant quatre fautes directes pour perdre son engagement sur un jeu blanc et, par la même occasion, le premier set.

Pas un set perdu en huit matches contre les Français cette saison !

Ce 12e jeu de la première manche a suffi à faire basculer pour de bon la rencontre. Jo-Wilfried Tsonga n'avait plus les ressources derrière pour revenir. Un nouveau break de Berdych est venu trop tôt pour le second set et c'est en perdant une quatrième fois sa mise en jeu que le Français a terminé le match. Sur une double faute. En quatre tournois depuis son retour sur les courts, Jo n'a donc gagné que cinq matches. Il lui reste Rome, la semaine prochaine, pour retrouver un peu de la confiance qui lui fait à l'évidence défaut, en tout cas face à des joueurs du calibre de Berdych.

Ce dernier poursuit quant à lui sa remarquable saison. Il confirme aussi son étiquette de bourreau des Français en 2015 : huit matches et huit victoires et pas un set de perdu ! Rien qu'à Monte-Carlo et Rome, il vient de dominer Monfils, Gasquet et Tsonga. Mieux vaudra ne pas tomber sur lui à Roland-Garros. Cela dit, vu le niveau actuel de Berdych, les Bleus ne sont pas les seuls à en baver contre lui... Il pourrait affronter Rafael Nadal vendredi en quarts de finale.

0
0