Getty Images

Borna Coric s'offre le N.1 mondial Andy Murray au 3e tour !

Coric pousse Murray vers la sortie
Par AFP

Le 11/05/2017 à 18:03Mis à jour Le 11/05/2017 à 20:54

MASTERS 1000 MADRID - Sensation dans la Caja Magica : Borna Coric a éliminé le numéro un mondial Andy Murray au 3e tour. Le jeune Croate a poussé le Britannique, finaliste de l'édition 2016, vers la sortie en deux sets et 1h24 de jeu (6-3, 6-3). Il affrontera Dominic Thiem pour une place en demi-finale.

La saison 2017 d'Andy Murray continue d'aller en biais. Le N.1 mondial et finaliste sortant a été éliminé dès les huitièmes de finale du Masters 1000 de Madrid, en chutant contre le Croate Borna Coric, 59e mondial, vainqueur en deux sets 6-3, 6-3, jeudi.

Murray est tombé de haut jeudi sur la terre battue madrilène. L'Ecossais, qui peine toujours à trouver ses sensations sur terre battue cette saison, a multiplié les fautes directes et laissé filer la victoire sur une amortie grossière qu'il a expédiée dans le couloir.

C'est un rude revers pour Murray, balayé en 1h24 dans un tournoi qu'il avait remporté en 2015 avant d'être finaliste l'an dernier. Déjà éliminé cette saison en huitième de finale à Monte-Carlo, puis en demi-finale à Barcelone, Murray risque de se rapprocher de Roland-Garros (28 mai-11 juin) les sacs lestés de doutes.

" J’aurais dû essayer plus de choses et je ne l’ai pas fait"

Bousculé par Coric sur le court central de la Caja Magica, Murray n'a jamais trouvé les solutions face au tennis audacieux et agressif du jeune Croate (20 ans), entré dans le tableau final du tournoi avec le statut de "lucky loser". "J’étais vraiment frustré de mon jeu. Je ne construisais aucun point, a reconnu l'Ecossais. Le fait que je persiste à jouer de la même façon, à commettre les mêmes erreurs était très frustrant. J’aurais dû essayer plus de choses et je ne l’ai pas fait. C’est ce qui me déçoit le plus aujourd’hui."

Dans la première manche, le N.1 mondial a concédé trois balles de set sur son service, sauvant les deux premières avant d'expédier un revers dans le filet sur la troisième. Puis, ayant raté deux balles de break à 1-1 dans la seconde manche, Murray a multiplié les grosses fautes, accompagnées à chaque fois d'un sourire crispé, presque incrédule. Et il a fini par concéder lui-même le break en expédiant un revers croisé dans le couloir, laissant Coric mener 5-3, servir pour le match et s'imposer.

" Il faut se remettre en mode compétition..."

"J’ai l’impression qu’on a joué un peu le même match qu’à Dubaï, analysait encore Murray. Il sert bien, il bouge extrêmement bien, il ne baisse jamais les bras et fait jouer beaucoup de coups. Il est très consistant et ça rend les choses très compliquées quand on ne sent pas bien la balle. Mon problème à l’épaule m’a empêché de servir à l’entraînement pendant deux semaines. Ce n’est pas une excuse. Il faut se remettre en mode compétition..."

En grande difficulté cette saison, le Britannique n'a remporté jusqu'ici qu'un titre, à Dubaï début mars. Soit autant que son bourreau du jour, Coric, qui a remporté en avril le tournoi ATP 250 de Marrakech. Le Croate, qui avait déjà battu Murray en 2015 sur dur, affrontera en quart l'Autrichien Dominic Thiem, vainqueur de Grigor Dimitrov un peu plus tôt (6-4, 4-6, 7-6 (11/9). Et dire que Coric restait sur trois défaites de suite avant de venir à Madrid...

Propos recueillis en conférence de presse par Amandine Reymond

Borna Coric - Masters 1000 Madrid 2017

Borna Coric - Masters 1000 Madrid 2017Getty Images

0
0