Getty Images

Simon bat Monfils en trois sets (0-6, 6-0, 7-6), Tsonga élimine Kuznetsov (7-6, 6-7, 7-5)

Simon s'en sort bien face à un Monfils diminué, Tsonga l'emporte au bout de la nuit

Le 08/05/2017 à 16:25Mis à jour Le 09/05/2017 à 08:22

MASTERS MADRID - Le français Gilles Simon s'est qualifié pour le deuxième tour en disposant de son compatriote Gaël Monfils, lundi. Simon s'est imposé 0-6, 6-0, 7-6 (7-0), après avoir sauvé deux balles de match. A l'issue d'un match débuté tard dans la soirée, Jo-Wilfried Tsonga a lui battu le Russe Andrey Kuznetsov (7-6, 6-7, 7-5) après environ trois heures de jeu.

Gaël Monfils a bien tenté de serrer les dents. Mais le Parisien, touché au tendon d'Achille dans le troisième set, a fini par s'incliner devant Gilles Simon lundi, au 1er tour du Masters 1000 de Madrid (0-6, 6-0, 7-6 (0)), en 2 heures et 2 minutes.

Simon, qui a quand même dû écarter deux balles de match, a profité des pépins physiques de son adversaire pour revenir dans la dernière manche avant s'imposer dans un tie-break à sens unique. Il affrontera le vainqueur du duel opposant l'Américain Ernesto Escbedo à l'Espagnol Feliciano Lopez au 2e tour.

Ce duel tricolore a d'abord donné lieu à deux manches diamétralement opposées. Monfils, parfaitement entré dans le match, a profité des nombreuses fautes directes de Simon pour dominer sans partage la première manche, 6-0 en 27 minutes. Avant d'endosser le rôle de son adversaire dans la deuxième. Incapable d'afficher la même régularité, il a subi la montée en puissance du Niçois sans jamais pouvoir la contrarier. Et Simon a égalisé en infligeant lui aussi un 6-0, en 30 minutes.

7-0 dans le jeu décisif

L'histoire semblait devoir se répéter au troisième set quand Monfils s'est détaché pour mener 3-0. Avant de se blesser au tendon d'Achille après une mauvaise reprise d'appui sur un retour de service. Il a pris un temps mort médical et fait appel au kiné avant de reprendre la partie. Diminué, il a dû changer de stratégie, raccourcissant les échanges au maximum pour éviter les déplacements. Et Simon a pu rééquilibrer les débats dans cette configuration.

Le 32e joueur mondial est cependant passé tout près de la défaite. A 5-2 en sa faveur, Monfils a eu deux opportunités de conclure le match sur le service de son adversaire. Il les a gâchées sur deux fautes directes. Et il en a payé le prix fort. Simon a remporté sa mise en jeu grâce à deux coups gagnants avant de refaire son break de retard pour égaliser à 5-5, puis à 6-6. Derrière, il n'a eu aucune peine à dominer un jeu décisif où Monfils, en grande difficulté sur le plan physique, a multiplié les fautes directes et n'a pas inscrit le moindre point. Sa chance était déjà passée.

Tsonga s'en sort après 3 heures de jeu

Jo-Wilfried Tsonga a lui dû batailler tard dans la nuit - le match s'est terminé peu avant une heure du matin - pour se qualifier pour le deuxième tour. Le Français a mis près de trois heures pour se défaire du Russe Andrey Kuznetsov, 82e joueur mondial (7-6, 6-7, 7-5). Il n'avait plus connu le goût du succès depuis le 26 février dernier, à Marseille.

"J'aurais pu envoyer une petite dédicace c'est vrai, mais là, il est une heure du matin et je suis exténué", a glissé le Manceau après la rencontre. Avant d'ajouter : "A la fin je me suis dit qu'il fallait peut-être me montrer plus agressif, taper fort. J'aurais peut-être dû faire ça un peu avant." Il affrontera au prochain tour l'Espagnol David Ferrer.

0
0