Getty Images

Masters Madrid : Jo-Wilfried Tsonga déclare forfait en raison d'une blessure à l'épaule

Touché à l'épaule, Tsonga déclare forfait

Le 10/05/2017 à 12:52Mis à jour Le 10/05/2017 à 14:33

MASTERS MADRID - A quelques heures de son match du deuxième tour contre David Ferrer, Jo-Wilfried Tsonga s'est présenté devant la presse pour annoncer qu'il déclarait forfait. Le Français a expliqué souffrir de l'épaule. Une douleur qui l'empêche donc de disputer ses chances. A un peu moins de trois semaines de Roland-Garros, c'est un coup dur pour le 11e joueur mondial.

Le Masters de Madrid est déjà terminé pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Français a annoncé ce mercredi son forfait pour sa rencontre du deuxième tour qu'il devait disputer dans l'après-midi contre David Ferrer. Le numéro 11 mondial est touché à l'épaule droite à la suite de son premier tour marathon contre le Russe Andrey Kuznetsov (7-6, 6-7, 7-5). Il permet à l'Espagnol de se qualifier pour les huitièmes de finale face au vainqueur du match Nishikori – Schwartzman.

"Je suis allé passer un examen qui n'est pas parfait, donc je ne veux vraiment pas risquer la suite de la saison sur terre battue et être certain que je vais être en forme pour la suite", a confié le numéro un tricolore lors d'une conférence de presse. Rien de très grave a priori, mais Tsonga ne veut pas prendre le moindre risque. "C'est une douleur qui progresse tout doucement, a-t-il précisé. J'ai une toute petite lésion sur le muscle du grand dorsal. c'est un muscle qui est très grand, très gros, très fort. Il n'y a rien de très important, la seule chose c'est qu'il ne faut pas que ça s'aggrave et je ne cherche pas à aller sur le court à tout prix car ça pourrait me coûter cher pour la suite."

Incertitude pour Rome

Après un début de saison en fanfare (quart de finale à l'Open d'Australie, titres à Rotterdam et Marseille), Jo-Wilfried Tsonga est en panne de résultats depuis deux mois et demi, entre éliminations précoces et la naissance de son premier enfant, qui l'a obligé à aménager son calendrier. Sur terre battue, il n'a pour l'heure gagné qu'un match, cette semaine, au 1er tour à Madrid. La suite de son programme doit l'amener à Rome, la semaine prochaine, pour le dernier Masters 1000 printanier, puis à Lyon, juste avant Roland-Garros.

Mais sa participation à ces deux tournois dépend maintenant de l'évolution de sa blessure. "Les médecins ne m'ont pas encore dit grand chose. Demain (NDLR : jeudi), a-t-il poursuivi, j'irai faire d'autres examens avec mon staff médical pour avoir plus de précisions. Je ferai encore d'autres examens vendredi matin pour voir si je pars à Rome et si j'ai le temps de récupérer ou pas." L'essentiel, pour lui, c'est bien évidemment Roland-Garros, à la fin du mois. "Pour Roland-Garros pour l'instant je ne suis pas trop inquiet car mon niveau de jeu il est là. Je sais ce que je fais aussi à l'entraînement", a-t-il conclu, visiblement pas trop inquiet.

0
0