Reuters

Berdych tient sa chance

Berdych tient sa chance
Par AFP

Le 02/04/2010 à 16:58Mis à jour

En éliminant Verdasco, Tomas Berdych a confirmé sa victoire sur le N.1 mondial Roger Federer, battu au tour précédent, en entrant dans le dernier carré du Masters de Miami pour la 2e fois de sa carrière. Le Tchèque, 20e mondial, affrontera le Suédois Robin Söderling en demi-finale.

MASTERS 1000 MIAMI - Quarts de finale

Tomas Berdych (TCH/N.16) bat Fernando Verdasco (ESP/N.10) 4-6, 7-6 (7/5), 6-4. Prochain adversaire: Söderling
Robin Söderling (SUE/N.5) bat Mikhail Youzhny (RUS/N.13) 6-1, 6-4

Tomas Berdych sera-t-il en Floride comme chez lui ? Le Tchèque de 24 ans, tombeur de Fernando Verdasco, atteint le dernier carré du tournoi Masters 1000 Floridien pour la deuxième fois en trois ans. En 2008, il avait été battu par Nadal. Le Suédois de 25 ans se qualifie pour sa deuxième demi-finale consécutive en Masters 1000 après celle d'Indian Wells (défaite face à Andy Roddick). Tombeur de Roger Federer en 8e de finale, Berdych avait déjà dominé l'Espagnol au 3e tour du tournoi d'Indian Wells, il y a deux semaines. Verdasco a commis de très nombreuses fautes directes (50) qui n'ont pas été compensées par ses coups gagnants (36), alors que le Tchèque s'est montré moins aventureux et très souverain au filet (15 points gagnés sur 18). Malgré un bon 70% de premiers services, l'Espagnol a en outre commis six doubles fautes. L'Espagnol avait toutefois mieux démarré la partie que son adversaire, faisant le break dans le 5e jeu pour enlever la manche.

Après une deuxième manche très tendue dans laquelle Verdasco a été gêné par des ampoules au pied et des problèmes de chaussures, Berdych a fait la différence dans le troisième set en prenant le service adverse alors que la marque était de 3 à 3. "J'ai eu un peu de mal à entrer dans le match parce que j'étais encore fatigué après ma longue, longue bataille avec Roger (Federer), qui s'était terminée tard dans la nuit, a indiqué Berdych. Mais je crois qu'à la fin, c'est Fernando qui a eu du mal et qui était fatigué." "J'aurais pu arriver sur le court en me disant: tu viens de battre le N.1 mondial, mais ça aurait été la mauvaise chose à faire, a indiqué le Tchèque. J'ai pris ce match comme un autre, en étant mentalement présent à 100%."

De son côté, Soderling a une nouvelle fois surclassé Youznhy, une habitude chez lui ces dernières années. Depuis leur première rencontre en 2007, remportée par le Russe, le Suédois a totalement dominé son adversaire. En quatre affrontements depuis cette défaite, Youzhny n'a en effet inscrit que 17 jeux, soit quatre par rencontre. Soderling avait d'ailleurs dominé le Russe en finale à Rotterdam en février (abandon). "J'ai très bien joué du fond du court, j'étais mobile et je n'ai pas raté grand chose, a expliqué le Suédois, finaliste de Roland-Garros l'an passé. Mais je n'ai pas servi aussi bien que je voulais (seulement 46% de premiers services, ndlr). J'avais pourtant très bien servi depuis le début du tournoi mais aujourd'hui ce n'était pas ça. J'espère que ça ira mieux vendredi."

0
0