Comment analysez-vous le déroulement de cette finale?
N.D. : Les conditions n'étaient pas faciles, il faisait très chaud, mais c'était pareil pour tous les deux. Dans ces conditions, il faut essayer de faire durer les échanges et de saisir l'occasion dès qu'elle se présente. Dans le premier set, on est tous les deux passés par des hauts et des bas, mais j'ai mieux joué dans le tie-break. J'ai bien débuté le deuxième set, j'aurais pu saisir ma chance pour faire le break, je pense que j'aurais pu gagner en deux sets, mais Andy a mieux joué.
Masters Miami
Novak Djokovic s'impose en trois sets en finale face à Andy Murray
05/04/2015 À 20:01
Comme contre Federer à Indian Wells, vous avez su repartir de plus belle après la perte du deuxième set…
N.D. : Le début du troisième set a été important, les deux premiers jeux ont duré longtemps, je les ai gagnés et cela a fait la différence, car Andy était fatigué après. C'était avant tout une bataille physique, à défaut de grand tennis, car on a tous les deux le même jeu.
Vous semblez toujours trouver le moyen de vous en sortir, peu importe la situation. Vous ne doutez jamais ?
N.D. : Bien sûr, comme tout le monde, je traverse des moments de doute. Chaque joueur, chaque athlète professionnel, peu importe le sport, connait ce genre de difficultés. Ce qui est fondamental, c'est de faire en sorte que ces moments soient les plus courts possibles et, quand ils surgissent, d'être capable d'effacer tout ce qu'il y a dans votre esprit pour avoir à nouveau une approche positive. C'est ce qui s'est produit contre Andy. Même après la perte du deuxième set, même si c'était très frustrant, quand je me suis assis au changement de côté, je me suis parlé et je suis passé d'un moment de frustration à une considération plus positive, en m'encourageant. Pour remettre mon énergie dans la bonne direction.
Vous avez remporté les trois tournois les plus importants disputés jusqu'ici cette année...
N.D. : Je ne pouvais pas rêver d'un meilleur début de saison. J'ai gagné les trois titres les plus importants de l'année. J'espère pouvoir profiter de cette confiance sur terre battue, c'est très important pour moi avant Roland-Garros. On verra, je me sens bien physiquement en ce moment, mais je veux prendre les tournois les uns après les autres. Je vais prendre aussi un peu de repos, car j'ai beaucoup joué, on verra bien ce qui va se passer.
Etes-vous parti pour une année comme en 2011 ?
N.D. : J'espère, mais nous ne sommes encore qu'au tout début de la saison. Je ne veux rien prédire, rien annoncer. Pas la peine de me mettre une pression supplémentaire. Il y a déjà assez d'attentes comme ça. Partout où je vais, je dois faire avec.
Vous allez arriver gonflé à bloc pour la campagne sur terre…
N.D. : J'essaie juste de profiter de ce que je vis en ce moment. Je me sens en confiance, je me sens bien physiquement. Je suis fier d'avoir battu un nouveau record (avec trois doublés Indian Wells/Miami, une première dans l'histoire, NDLR), mais ce n'est pas quelque chose qui va nuire à ma discipline, à mon sérieux à l'entraînement, cela me motive même encore plus. Je vais continuer ce que je fais, avec le même état d'esprit, la même routine au quotidien, parce que c'est cela qui m'a amené au niveau où je suis.

Novak Djokovic lors de la finale de Miami.

Crédit: Eurosport

Masters Miami
Djokovic est vraiment indestructible
05/04/2015 À 20:00
Masters Miami
Djokovic-Murray ou comment profiter de ce qui se fait de mieux en 2015
04/04/2015 À 15:30