Panoramic

Pour Gaël Monfils, dominé par Tomas Berdych, la fête est finie

Pour Monfils, la fête est finie

Le 18/04/2015 à 14:21Mis à jour Le 18/04/2015 à 14:56

MASTERS 1000 MONTE-CARLO. Gaël Monfils ne sera pas le troisième Tricolore à jouer une finale à Monte-Carlo. Le Français a été sèchement éliminé en demi-finales par Tomas Berdych en un peu plus d'une heure de jeu, samedi (6-1, 6-4).

Gaël Monfils n'était pas très chaud à l'idée d'affronter Tomas Berdych en demi-finales de Monte-Carlo. Cela s'est effectivement vérifié sur le court ce samedi. Le Français a été éliminé par le Tchèque beaucoup plus inspiré que son adversaire, annihilant ses chances de rallier sa première finale sur le Rocher, comme Cédric Pioline ou Yannick Noah avant lui (6-1, 6-4). De son côté, le 8e mondial poursuit sa belle saison en se qualifiant pour sa troisième finale de l'année après Doha et Rotterdam.

D'entrée de jeu, Berdych a montré qu'il n'allait pas laisser Monfils faire son show, comme il a su le faire face à Roger Federer jeudi et Grigor Dimitrov vendredi. Saillant dans ses attaques, précis dans ses retours, le Tchèque a étouffé le Français comme il sait si bien le faire. Incapable de répliquer, Monfils a multiplié les fautes directes à défaut d'autre chose (13 erreurs pour seulement 2 coups gagnants dans le premier set), laissant échapper le premier acte après 24 minutes de jeu.

Berdych, N.2 mondial sur la saison

La seconde manche a vu le Tricolore se réveiller un peu, mais un break encaissé d'entrée a continué de lui couper les jambes, malgré un débreak réussi dans la foulée. Mais cette fois-ci, son service ne l'a pas aidé, les 42% de réussite derrière ses premières balles sur l'ensemble du match l'attesteront. Comme les coups de butoir du Tchèque, qui a réussi à museler le Français en maîtrisant la majorité des échanges. Comme à Rotterdam ou encore Miami déjà cette année.

C'est la quatrième fois de sa carrière que Berdych accède à une finale de Masters 1000 : il avait remporté le tournoi de Paris-Bercy en 2005 et s'était incliné en finale à Miami en 2010 et à Madrid en 2012. Il visera le 11e titre face au N.1 mondial Novak Djokovic, qu'il avait battu sur la terre battue de Rome en 2013, ou face à Rafael Nadal, octuple lauréat de l'épreuve, qu'il a battu lors de leur dernière confrontation en quart de finale de l'Open d'Australie. Qu'il gagne ou qu'il perde, Berdych sera de toute façon le N.2 mondial sur 2015 lundi.

Tomas Berdych - Monte-Carlo 2015

Tomas Berdych - Monte-Carlo 2015AFP

0
0