AFP

Gaël Monfils n'a fait qu'une bouchée de Tsonga et défiera Nadal en finale

Monfils n'a fait qu'une bouchée de Tsonga

Le 16/04/2016 à 17:30Mis à jour Le 16/04/2016 à 20:15

MASTERS 1000 MONTE-CARLO - Gaël Monfils n'a laissé aucune chance à Jo-Wilfried Tsonga samedi en demi-finale. Le duel 100% tricolore a tourné court, Monfils l'emportant en deux sets (6-1, 6-3) et à peine plus d'une heure. Le Parisien retrouvera donc Rafael Nadal en finale dimanche.

Cédric Pioline a enfin trouvé un successeur. Seize années après son succès en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo face à Dominik Hrbaty, le Français a trouvé de la relève en finale du tournoi sur ocre en la personne de Gaël Monfils. Le Parisien s'est hissé en finale du tournoi monégasque, samedi, après un succès très facile face à Jo-Wilfried Tsonga dans la seconde demi-finale (6-1, 6-3). Il a fallu juste 1h09 à La Monf' pour se débarrasser de son compatriote et rejoindre Rafael Nadal en finale. Ce sera sa troisième en Masters 1000 après les deux perdues à Bercy en 2009 et 2010.

Le choc a tourné au flop. Sans adversité aucune, Gaël Monfils n'a jamais été inquiété dans cette rencontre. Solide sans être extraordinaire non plus, le Parisien a récité une partition sans réel accroc majeur pour signer son meilleur résultat de la saison. Face à Tsonga, il s'est offert son premier succès face à un membre du Top 10 depuis un an et sa victoire face à Roger Federer en huitième de finale, à Monte-Carlo déjà. Monaco, terre bénie : le 16e joueur à l'ATP va débarquer face à Rafael Nadal sans avoir perdu un seul set de la semaine (10-0).

Tsonga trop inégal

Que dire de cette opposition entre les deux Français ? Sans rythme aucun, elle n'a jamais atteint le niveau espéré et s'est retrouvée être plus un pétard mouillé qu'autre chose. La faute en premier lieu à un Jo-Wilfried Tsonga qui est complètement passé à côté. Breaké dès l'entame, il n'a jamais réussi à complètement entrer dans son match où il a dû céder son service à six reprises. Neutralisé sur son coup fort malgré un pourcentage correct en premières (63%), il n'a jamais trouvé la clé.

Auteur de 34 fautes directes en deux sets, et sans possibilité de prendre le dessus dans le jeu avec une tactique limitée, le Manceau a presque fait cadeau de cette demie à son adversaire. Malgré un sursaut dans la deuxième manche, en allant chercher le debreak à 2-4, il n'a pas été capable d'enchaîner et de revenir à hauteur. Grâce à un nouveau break direct, à 4-3 en sa faveur, Monfils a définitivement pris son billet pour le dernier jour de la compétition.

Solide derrière sa première balle (68% de coups gagnés), Gaël Monfils est parvenu à ne pas sortir de son match malgré le niveau très inégal de Tsonga. Pour espérer quelque chose face à Rafael Nadal dimanche, il devra surtout conserver sa régularité au service. Il a bouclé sa demie avec un chiffre élevé et prometteur dans ce secteur du jeu : 81% de premières balles. Son pourcentage de points gagnés derrière ses secondes (22%) est le seul hic concernant sa prestation. Mais on efface tout ça. Dimanche sera un autre jour.

0
0