Panoramic

Après sa défaite face à Nadal, Monfils n'a qu'une envie : "gagner un gros titre" avant Roland-Garros

Monfils n'a qu'une envie : "gagner un gros titre" avant Roland-Garros

Le 17/04/2016 à 21:40Mis à jour Le 17/04/2016 à 21:42

MASTERS 1000 MONTE-CARLO - Battu en finale par Rafael Nadal, Gael Monfils a réagi après le match face aux journalistes. Le Français y a dressé le diagnostic lucide de la défaite, en ne manquant pas de se projeter avec ambition sur l'avenir... et sur Roland-Garros.

Il y avait un peu de fatalisme dans le discours de Gaël Monfils, ce dimanche. Après sa défaite, en finale à Monte-Carlo, face à Rafael Nadal (7-5, 5-7, 6-0), le Français n'a pas voulu se chercher d'excuses. "Il faut simplement reconnaître que le mec est un peu plus fort, a-t-il soufflé, tout en regrettant son effondrement au troisième set. 6-0, c'est dur. Contre Nadal, tu n'es jamais vraiment impressionné mais tu subis."

Une fois ces considérations passées, Monfils a exprimé une certaine fierté à l'égard de son parcours sur le Rocher : "Je pense que c'était une belle finale. On a joué à un gros niveau de tennis." Pour le reste, il a parlé de jeu, beaucoup, comme pour montrer la lucidité dont il savait faire preuve à l'heure de décrypter ses manques. "Ça s'est joué sur des petits détails", a-t-il expliqué, avant de les détailler.

Il y a, d'abord, l'explication météorologique, celle contre laquelle il n'a pas su lutter.

" C'était une journée nuageuse, donc c'était plus dur de servir fort. Les balles étaient plus lourdes. Je savais que ça allait susciter plus de rallyes en sa faveur et moins de points gratuits sur mon service. Mentalement, passer de grosses premières quand on est fatigué, ça fait du bien. Il se mettait très loin et retournait très bien."
La finale Nadal - Monfils vue d'en haut à Monte-Carlo

La finale Nadal - Monfils vue d'en haut à Monte-CarloAFP

Mais ce qui a sauté aux yeux de tous les observateurs, c'est la faillite du Français au troisième set. "Il m'a usé physiquement", a-t-il reconnu. Non sans l'expliquer.

" Physiquement, je pensais avoir les ressources pour le mettre un peu plus dans le rouge au troisième, mais il a remis de l'intensité et il a changé un peu son plan de jeu. Il a commencé à jouer décroisé sur mon coup droit plus souvent et c'est devenu plus dur. Après, il a été en confiance et en contrôle."

D'où le regret majeur du Français, celui de "ne pas avoir trouvé quelque chose d'autre pour le gêner de nouveau".

Après ce tournoi, celui qui est n°5 mondial sur l'année 2016 a évidemment des ambitions. "J'ai envie de gagner un gros titre", a lancé Monfils. Quid de Roland-Garros ? Pour le Francilien, c'est un objectif sur la route duquel se dressent d'autres échéances.

" Je ne pense pas forcément à Roland-Garros tout de suite. C'est mon rêve d'y arriver bien physiquement, bien mentalement, avec des matches gagnés. Peut-être un titre… "
0
0