Il n'est pas là. Mais il est sur toutes les lèvres. Roger Federer, numéro 2 mondial, est le grand absent de la tournée européenne sur terre battue qui débute ce lundi avec le mythique tournoi de Monte-Carlo. Comme la saison passée, le Suisse a décidé de zapper la saison de terre battue pour se ménager. Et ainsi créer de la frustation chez de nombreux organisateurs de tournois.

Rafael Nadal n'est pas encore à la tête d'un tournoi. Mais sa parole porte. Car l'épouvantail sur terre battue, c'est lui. Les plus mesquins ont vu dans la décision de Federer une peur de défier l'Espagnol sur sa surface favorite. Le numéro un mondial ne va pas jusque-là. Mais il avoue ne pas avoir compris la décision du Suisse.

Tennis
"Comme tous les grands joueurs, Federer devrait respecter le circuit"
14/04/2018 À 08:49

Avant d'entrer dans le tournoi monégasque, l'Espagnol a répondu à certaines questions à bâton rompu avec des journalistes. Dans des propos rapportés par We Love Tennis, l'Espagnol a commenté le choix de Federer : "Roger a pris sa décision. Il a dit qu'il adorerait rejouer contre moi sur terre battue dans un match au meilleur des cinq manches. Je pensais donc qu'il allait jouer Roland Garros" a-t-il avancé.

Que nenni, le Suisse n'y sera pas non plus. Alors, dans un sourire, Nadal en a remis une couche : "Quelques jours après, il décide de ne pas jouer sur terre battue. C'est peut-être un peu contradictoire (rire)". Contradictoire oui. Mais surtout logique pour Federer qui préfère préserver ses chances de succès à Wimbledon en évitant l'harassante saison de terre-battue.

Rafa Nadal et Roger Federer

Crédit: Getty Images

Masters Monte Carlo
Nadal, l'art et la manière de donner le ton
23/04/2018 À 08:48
Masters Monte Carlo
Une petite frayeur d'entrée puis une promenade : Comment Nadal a remporté la finale
22/04/2018 À 19:11