Getty Images

Tsonga et Mannarino grimacent, Herbert et Simon sourient

Tsonga et Mannarino grimacent, Herbert et Simon sourient

Le 16/04/2019 à 14:40Mis à jour Le 16/04/2019 à 15:15

MASTERS 1000 MONTE CARLO - Douze jeux et un abandon : Jo-Wilfried Tsonga n'est pas allé au bout de son match face à Taylor Fritz, mardi à Monte Carlo. Le Français, mené 6-4, 2-0, a jeté l'éponge dans le deuxième set. Si Adrian Mannarino s'est aussi incliné au 1er tour contre Cameron Norrie (6-4, 6-3), Pierre-Hugues Herbert et Gilles Simon ont équilibré la balance tricolore.

Jo-Wilfried Tsonga ne gardera pas un souvenir impérissable de l’édition 2019 du Masters 1000 de Monte-Carlo. Le Français, contraint à l’abandon après avoir concédé le premier set et un break d’entrée dans le second (6-4, 2-0), a ainsi passé mardi moins d’une heure sur le court Rainier-III face à l’Américain Taylor Fritz. Touché dans le bas du dos, il a fait appel au kinésithérapeute mais rien n’y a fait. Son vainqueur du jour affrontera l’Argentin Diego Schwartzman au 2e tour.

Vidéo - Blessé au dos puis manipulé en vain, Tsonga a fini par renoncer : son abandon en vidéo

02:25

Tout avait pourtant bien commencé pour Jo-Wilfried Tsonga. Sur la lancée de sa demi-finale prometteuse à Marrakech la semaine dernière, le Manceau avait fait le break d’entré face à un Taylor Fritz visiblement emprunté dans ses déplacements latéraux et ses glissades sur ocre. Mais rapidement gêné physiquement, il a ensuite permis à son adversaire de revenir dans le premier set (3-3), avant de céder une deuxième fois son engagement et le premier set dans la foulée.

Herbert et Simon réussissent leurs débuts

Visiblement pas inquiet quant à l’éventuelle gravité de la blessure, Tsonga a bien tenté de poursuivre le combat en écourtant les échanges. Mais sa douleur dorsale l’a empêché de servir correctement (49 % de premières balles, 3 doubles fautes pour aucun ace), lui rendant la tâche impossible. Trop diminué et conscient de la tâche impossible qui l’attendait, il a donc préféré jeter l’éponge après avoir concédé un break blanc dans la seconde manche. Histoire sûrement de ne pas hypothéquer la suite de sa saison sur terre battue.

Vidéo - Percutant et solide à l'échange, Herbert a étouffé Verdasco

03:10

Et sous le ciel gris de Monte-Carlo, un autre Français s'est rapidement incliné : Adrian Mannarino a ainsi baissé pavillon contre le Britannique Cameron Norrie (6-4, 6-3) en 1h19. Heureusement pour le clan tricolore, Pierre-Hugues Herbert s'est imposé dans le même temps. Opposé pour son entrée en lice à Fernando Verdasco, l'Alsacien a fait preuve de beaucoup de sérieux et de solidité face à l'Espagnol (6-4, 6-4) qui n'a toujours pas gagné le moindre match depuis son retour sur terre battue.

Gilles Simon l'a imité quelques heures plus tard. Breaké d'entrée, le Niçois a pris progressivement la mesure du fougueux Alexei Popyrin pour l'emporter en deux sets. Demi-finaliste lui aussi à Marrakech la semaine dernière, il a bien manoeuvré son adversaire australien en utilisant des angles courts croisés payants sur terre battue. Après le gain du premier set, il a pris confiance et s'est même montré à son aise offensivement et au filet. Touché au cou, Popyrin s'est même incliné en cédant une troisième fois dans la seconde manche son engagement.

Vidéo - Un premier set serré, puis Simon a déroulé contre Popyrin

02:35
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0