Getty Images

Tsonga : "Il faut que je prenne mon mal en patience"

Tsonga : "Il faut que je prenne mon mal en patience"

Le 16/04/2019 à 19:20Mis à jour Le 16/04/2019 à 19:44

MASTERS 1000 MONTE-CARLO – Déçu par son abandon mardi contre Taylor Fritz au 1er tour, Jo-Wilfried Tsonga est revenu sur ses difficultés à enchaîner les tournois en raison de sa drépanocytose.

C’est un Jo-Wilfried Tsonga un peu fataliste qui s’est présenté devant la presse après son abandon au 1er tour du Masters 1000 de Monte-Carlo. Alors qu’il avait bien démarré son match contre l’Américain Taylor Fritz, le Manceau a rapidement dû se rendre à l’évidence : son corps n’était pas prêt à enchaîner après sa belle semaine au Maroc (demi-finale), la faute selon lui à son état drépanocytaire.

"Je suis arrivé dimanche soir de Marrakech, je suis allé taper un peu la balle hier (lundi) et aujourd'hui, quand je suis allé sur le terrain, j'avais déjà comme des courbatures dans le bas du dos. J'étais dans l'incapacité de jouer à mon meilleur niveau, avec cette douleur et ce manque d'énergie. Je ne pouvais pas défendre mes chances correctement, c'était difficile de lutter dans ces conditions", a-t-il expliqué.

Du repos avant un retour à Madrid ?

Contraint à prendre l’avion pour arriver le plus vite possible sur le Rocher, le Manceau l’a payé sur le plan physique : atteint de drépanocytose, une maladie qui affecte les globules rouges, il lui faut plusieurs jours pour se remettre d’un voyage de ce type. "Chez moi, ça devient presque la normalité. Il faut que je prenne mon mal en patience... Forcément, ça me pèse un peu, car j'aimerais jouer tous les tournois à fond mais ça fait partie de mon histoire. Je dois prendre le temps. Je suis allé faire des prises de sang après mon abandon, afin de voir où j'en suis, pour savoir quand je peux reprendre sans prise de risque."

Après quelques jours de repos, le Français espère ainsi rejouer sur terre battue à Madrid du 5 au 12 mai prochain, décalant de quelques semaines son retour espéré dans le top 100 (il est 102e). Pour le reste de la saison sur ocre, une bonne nouvelle se profile néanmoins : il n’aura plus à prendre l’avion et devrait donc moins souffrir des conséquences de sa maladie.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0