Jack Sock n'aura pas fait le voyage pour rien. Au terme d'une semaine incroyable pour lui, l'Américain a remporté le premier Masters 1000 de sa carrière, succédant ainsi à Andy Murray au palmarès. De loin, le plus beau de ses quatre trophées décrochés au total. Sa victoire, ce joueur de 25 ans est allé la chercher en battant l'autre invité surprise de la semaine, Filip Krajinovic, au terme d'une finale jouée en trois sets dimanche (5-7, 6-4, 6-1). Ce succès inattendu lui permet d'arracher le dernier billet pour le Masters de fin de saison, laissant l'Espagnol Pablo Carreno Busta dans la peau du premier remplaçant.
ATP Kitzbühel
Première demi-finale ATP pour Rinderknech à Kitzbühel
29/07/2021 À 20:12
Cette finale a eu beau être inattendue et moins prestigieuse que prévue, le match a quand même valu le détour. Filip Krajinovic était certes sorti des qualifications, il s'est battu jusqu'au bout malgré une fraîcheur physique toute relative et une grosse pression sur ses épaules pour sa première grande finale. Lors du premier set, c'est même lui qui a réalisé le premier break du match. Mais il avait en face de lui un joueur qui ne s'est pas fait écraser par l'événement. La première manche, lâchée sur un cadeau en coup droit, a réveillé les ardeurs de Jack Sock dans les deux manches qui ont suivi.

Deux passings pour tuer le match

L'Américain a pris le service de son adversaire deux fois au cours du deuxième set. Cela l'a définitivement lancé dans cette finale. Malgré une tentative de retour adverse, Sock a égalisé après une heure et demie de jeu. Le match a fini de basculer en début de troisième manche, lorsque Jack a sorti le passing de coup droit parfait pour son 3e break du match. Un coup sur la tête de Krajinovic qui n'allait pas s'en relever. Le coup de grâce est intervenu dix minutes plus tard : un superbe passing de revers lui a permis d'assurer le double break et de s'envoler vers la victoire.
Titré pour la troisième fois de la saison, après Auckland et Delray Beach, Sock succède à Andre Agassi, dernier Américain à s'être imposé à Paris en 1999. Il voit ainsi sa saison se prolonger d'une quinzaine de jours. Il entre avec fracas dans le Top 10 mondial pour la première fois de sa carrière (il sera 9e lundi) et décroche la huitième et dernière place qualificative pour le Masters, Stan Wawrinka (7e) étant hors course.
Premier joueur issu des qualifications à atteindre la finale à Bercy depuis le Polonais Jerzy Janowicz en 2012, Krajinovic, lui, termine sur une petite déception. Sa semaine parisienne n'en reste pas moins belle : elle va lui permettre de faire un bond au classement ATP lundi, de la 77e à la 33e place. Avec un petit effort, il pourrait presque être tête de série à l'Open d'Australie...
ATP Hambourg
Tsitsipas renversé par Krajinovic
16/07/2021 À 14:15
ATP Rome
Auger-Aliassime et Carreño Busta passent dans la douleur, Goffin facile
09/05/2021 À 13:02