AFP

Rome - Contre Murray, Nadal a dû sortir le grand jeu

Contre Murray, Nadal a dû sortir le grand jeu

Le 16/05/2014 à 23:58Mis à jour Le 18/05/2014 à 14:56

Nadal a écarté Murray en trois sets pour se hisser en demi-finale du Masters de Rome (1-6, 6-3, 7-5). L’Espagnol croisera, Grigor Dimitrov vainqueur de Tommy Haas ce vendredi en quart de finale (6-2, A).

Sensationnel. Rafael Nadal et Andy Murray se sont livré un duel d’une grande intensité duquel l’Espagnol est sorti vainqueur (1-6, 6-3, 7-5). Après 2h40’ d’échanges où les deux hommes se sont rendu coups pour coups, Rafa a trouvé les ressources nécessaires pour décrocher son billet pour les demi-finales des Masters de Rome. Au-delà de sa victoire, Nadal a envoyé un message à ses adversaires à moins de dix jours de Roland-Garros : il est bel et bien de retour avec un mental à toute épreuve lui permettant de l’emporter alors qu’il était mené 4-2 dans l’ultime set. L'Espagnol est toujours en course pour une 8e couronne au Foro Italico et a rappelé qu'il était le prétendant numéro un au titre à Roland-Garros où il tentera de décrocher une neuvième couronne.Quand Rafa a accéléré, l’Ecossais a craqué et pourtant tout avait bien commencé pour lui.

Andy Murray est mieux entré dans le match et a d’emblée mené 5-0. Le vainqueur de Wimbledon a bien joué, sans trop en faire. A l’inverse, Nadal n’a pas débuté aussi agressivement qu’à son habitude. Et face à un Murray intelligent et efficace, la note est lourde et sans appel. Après avoir enlevé le premier set (6-1), le 8e joueur mondial peut esquisser un sourire pendant que son adversaire lève les yeux au ciel comme pour avoir recours à une aide divine. Murray a parfaitement maîtrisé l'alternance entre les trajectoires bombées pour gêner Rafa et les accélérations en prenant la balle très tôt pour prendre l’Espagnol de vitesse et logiquement mener au score.

Piqué à vif, le toréro Rafa est revenu dans l’arène avec de bien meilleures intentions. Il a décidé de monter beaucoup plus au filet et il l’a fait avec réussite : 12/12 dans le deuxième set. Plus solide dans l'échange, il a joué davantage sur le coup droit de Murray et a surtout fait preuve d'un mental impressionnant. Le guerrier Nadal est de retour. Il s’est adjugé le second set (6-3) avec une première balle retrouvé (87%) et une envie décuplée. La troisième manche s’est avérée être un feu d’artifice entre les deux hommes décidés à ne rien lâcher. Mené 4-2, Rafa a débreaké avant de s’envoler vers la victoire en ravissant le service de son adversaire à 5-5. Nadal disputera sa 54e demi-finale en Masters 1000, la neuvième à Rome. Le tout est de savoir dans quel état physique : il vient de passer neuf heures sur le court en trois jours.

0
0