Panoramic

Sans jouer, Pouille se retrouve dans le dernier carré

Sans jouer, Pouille se retrouve dans le dernier carré
Par Eurosport

Le 13/05/2016 à 11:55Mis à jour Le 13/05/2016 à 16:28

MASTERS 1000 ROME - Lucas Pouille s'est qualifié sans jouer pour les demi-finales vendredi. Le Français a profité du forfait de Juan Monaco. Tombeur de Stan Wawrinka la veille, l'Argentin a renoncé vendredi matin. Pouille affrontera Andy Murray en demi-finales.

C'est décidément la semaine de tous les coups de pouce pour Lucas Pouille, à Rome. Eliminé au dernier tour des qualifications dimanche, le Français a bénéficié du forfait de Jo-Wilfried Tsonga pour entrer dans le tableau final en tant que "lucky loser", qui plus est en étant exempté du premier tour. vendredi, c'est un autre forfait, celui de Juan Monaco, qui a permis au jeune Français de se hisser en demi-finales.

Vainqueur de Stan Wawrinka la veille, Monaco n'a malheureusement pas pu défendre ses chances vendredi. Quelques minutes avant le début de sa demi-finale contre Pouille, l'Argentin, touché à la hanche gauche, a été contraint de renoncer, ouvrant ainsi la porte du dernier carré au Nordiste. Lucas Pouille n'avait encore jamais atteint les quarts de finale d'un Masters 1000. Il va donc sauter deux marches d'un coup en découvrant les demies, où il affrontera samedi Andy Murray, vainqueur de David Goffin (6-1, 7-5).

Tête de série à Roland-Garros

Ce printemps 2016 aura en tout cas marqué l'explosion du protégé d'Emmanuel Planque sur le circuit. Il y a un mois, il pointait à la 82e place, dans une zone du classement où il semblait stagner depuis plusieurs mois. Mais après sa folle semaine romaine, qui a suivi sa première finale sur le circuit (à Bucarest, fin avril), Lucas Pouille va se retrouver, au pire, à la 31e place mondiale, soit un gain de 21 places en huit jours. De quoi se payer un statut de tête de série à Roland-Garros.

Lucas Pouille est le quatrième joueur français à atteindre les demi-finales au Masters 1000 de Rome, après Gaël Monfils (2006), Richard Gasquet (2011) et Benoît Paire (2013). Les trois premiers se sont tous inclinés aux portes de la finale. La tâche du jeune Français sera forcément compliquée, face à Andy Murray, vu le CV du numéro 3 mondial. Mais il n'aura de toute façon rien à perdre. Sa semaine de toutes les chances est déjà une immense réussite.

0
0