Getty Images

Rattrapé par son dos, Paire n'a pas fait le poids face à Cilic

Rattrapé par son dos, Paire n'a pas fait le poids face à Cilic

Le 17/05/2018 à 17:44Mis à jour Le 17/05/2018 à 18:07

MASTERS 1000 ROME - Benoit Paire s'est fait sortir par Marin Cilic en huitième de finale à Rome. Le natif d'Avignon, dernier Français en lice sur la terre battue italienne, a perdu en deux sets, 6-3, 6-4. Une chute dans le deuxième set a abrégé ses espoirs de retour alors qu'il semblait avoir relevé la tête. Le Croate affrontera Pablo Carreno au prochain tour.

Il n'y aurait rien de moins étonnant qu'au sortir de ce match, Benoit Paire en ait plein le dos, au sens figuré comme au sens propre d'ailleurs. Il n'y a pas eu de miracle pour le Français ce jeudi face à la tête de série numéro 4, Marin Cilic."La Tige" s'est inclinée en deux sets (3-6 ; 4-6) en huitième de finale du tournoi de Rome. Et sans enlever de mérite au Croate, c'est surtout son dos douloureux qui a empêcher Paire de renverser le score à nouveau.

12e défaite de la saison pour Paire en 27 matches

Moins de 24 heures après son match fou face à Schwartzman où, mené 6-2 ; 4-2, il avait fini par s'imposer en trois sets, le Tricolore a été nettement stoppé à 3-0 dans la deuxième manche, suite à une chute sur les fesses qui a sonné le glas de ses espoirs de remontée. Après un premier set où on avait vu l'un de ses moins beaux visages, souvent en dilettante en retour et pas assez appliqué au service (seulement 35% de premières balles au final), le Français a fait vaciller la tour croate (1m98), breakant d'entrée dans la deuxième manche.

Plus agressif, plus précis et face à un adversaire maladroit sur une surface qu'il n'apprécie guère, Benoit Paire a semblé avoir inversé le rapport de force entre les deux joueurs. On a revu le meilleur du 52e joueur mondial, qui a renvoyé quelques coups superbes pour prendre le large. On s'est dit alors que, comme lors de leurs quatre premières confrontations (ils ne se sont jamais rencontré en Grand-Chelem), il faudrait trois manches pour départager les deux hommes. Mais patatras, la fusée Benoît Paire s'est crachée sur un point anodin et Cilic est revenu dans le match.

Malgré une balle de 4-0, les douleurs dorsales du Français ont donc permis à un Croate qui a énormément gâché, surtout à la volée (7 points sur 14 au filet, et 16 coups gagnants seulement, contre 21 pour Paire). S'il n'a pas à rougir de sa semaine italienne, dans ce tournoi qu'il apprécie tant et où le public le prend souvent en affection, comme ce fut le cas ce jeudi, Paire ne se rapprochera finalement pas des demi-finales, où il avait réussi à se hisser ici-même en 2013 (son seul dernier carré en Masters 1000).

En délicatesse avec un de ses genoux ces dernières semaines, éliminé d'entrée à Budapest par Jaziri début mai, Cilic retrouve de son côté les quarts d'un Masters 1 000 pour la deuxième fois de la saison (après Monte-Carlo). Mais il faudra plus d'assurance au finaliste de l'Open d'Australie en début d'année pour surmonter l'obstacle Carreno-Busta au tour suivant, et rejoindre le dernier carré.

0
0