AFP

Simon s'offre Wawrinka et il attendait ça depuis longtemps

Simon s'offre Wawrinka et il attendait ça depuis longtemps
Par Eurosport

Le 13/10/2016 à 15:43Mis à jour Le 13/10/2016 à 16:19

MASTERS 1000 SHANGHAI - C'est une véritable performance qu'a signée Gilles Simon ce mercredi. Le Niçois s'est offert une place en quart de finale après un match parfait face à Stanislas Wawrinka (6-4, 6-4), numéro 3 mondial. Au prochain tour, il affrontera Jack Sock pour une place dans le dernier carré.

Une victoire comme ça, Gilles Simon n'avait plus eu le plaisir d'en apprécier la saveur depuis un bon moment. Jeudi, le Français a pris le dessus sur Stan Wawrinka, numéro 3 mondial. Un succès en deux manches (6-4, 6-4) pour se hisser en quarts de finale du Masters 1000 de Shanghai qui, décidément, lui sourit. Il y a deux ans, Simon y avait atteint la finale, s'inclinant face à Roger Federer.

Surtout, Gilles Simon n'avait plus épinglé une pointure de l'envergure de Wawrinka depuis très longtemps. Pour trouver trace d'une victoire du Niçois sur un membre du Top 10, il fallait remonter à Wimbledon 2015, soit 15 mois en arrière. Sur la route des quarts de finale, il avait alors battu Tomas Berdych (6e). Depuis, plus rien d'aussi significatif. Et Simon avait perdu ses 11 derniers duels contre des joueurs du Top 10.

Un échange monstrueux pour faire basculer le 1er set

Cette victoire n'était donc pas forcément attendue, d'autant moins que les deux dernières confrontations entre Simon et Wawrinka avaient très largement tourné à l'avantage du Vaudois. A Roland-Garros en 2015 et à Monte-Carlo cette année, le Français avait été balayé, ne prenant que 10 jeux en cinq sets ! Mais jeudi, Gilles Simon s'est peut-être souvenu que son dernier succès sur le Suisse remontait justement au M1000 de Shanghai en 2014.

Tactiquement, physiquement, tennistiquement, Gilles Simon a vraiment sorti un gros match comme il n'en avait pas livré depuis longtemps. Le premier set, particulièrement, a offert une âpre bataille. Il a basculé sur un point formidable, long de 33 coups, véritable symbole de ce bras de fer, qui a permis au Niçois de faire le break pour mener 4-3. Un échange monstrueux, comme pour envoyer un message au vainqueur de l'US Open.

Stan Wawrinka n'a d'ailleurs pas franchement rayonné de son côté. Il a commis 43 fautes directes, un total colossal en 20 jeux. Mais cela n'enlève rien au mérite de Gilles Simon, plus solide et plus constant sur l'ensemble d'une rencontre émaillée de six breaks, dont quatre pour le Français, qui s'est définitivement mis aux commandes de ce match en breakant une dernière fois en milieu de deuxième set. Retombé au 32e rang mondial, il va réintégrer le Top 30 la semaine prochaine et s'offre surtout sa plus belle victoire depuis le Masters 2008, quand il avait dominé Roger Federer, alors numéro 2 mondial. Et son quart de finale, contre Jack Sock, s'il ne s'annonce pas simple, n'apparait pas injouable non plus...

0
0