Getty Images

Novak Djokovic : "Finir numéro 1 mondial serait le plus grand succès de ma saison"

Djokovic : "Finir numéro 1 mondial serait le plus grand succès de ma saison"

Le 14/10/2018 à 16:12Mis à jour Le 15/10/2018 à 08:11

MASTERS SHANGHAI - À l’issue d’une semaine de rêve ponctuée par une victoire incontestable face à Borna Coric, Novak Djokovic s’est rapproché un peu plus de la place de numéro un mondial détenue par Rafael Nadal. Un objectif clair pour sa fin de saison où tous les voyants sont au vert.

Pour beaucoup, ce nouvel épisode aurait pu suggérer un "Nole" sans solution face à sa détresse sportive. En réalité, cette conférence de presse et sa demi-finale perdue à Rome face à Rafael Nadal quelques semaines auparavant - le vrai tournant de sa saison - n’étaient que le signe que le champion était de retour. En bon champion, il abhorre la défaite. Djoko allait retrouver les sommets, c’était écrit. Restait à savoir quand.

Le monde du tennis n’a pas eu à attendre trop longtemps. Le Queen’s pour se mettre en jambes avant Wimbledon, avec une finale à la clé. La suite ? Un récital et une domination réelle sur le circuit. Depuis le Majeur anglais, il est inarrêtable : 27 victoires en 28 matches et tous les trophées importants, à l’exception de Toronto, dans sa besace.

" Je suis très proche de Nadal maintenant"

"Évidemment, ces trois, quatre derniers mois ont été fantastiques pour moi" a-t-il détaillé à l’issue de sa victoire, lui permettant de soulever son 4e trophée à Shanghai. Tellement fous qu’ils lui ont permis de reprendre 6 890 points à Rafael Nadal pour le trône mondial. 215 petits points séparent désormais les deux hommes.

Et le Serbe, à l’infirmerie la saison passée à la même époque, n’a aucun point à défendre. Autrement dit, ça sent bon. Très bon même pour que le Djoker retrouve la place qu’il avait abandonnée à la fin de la saison 2016, au profit d’Andy Murray. Le Serbe ne s’en cache pas (plus ?), cette place de numéro 1 mondial, il la veut plus que jamais. "L'objectif ultime, c'est d'atteindre la place de N.1 d'ici la fin de l'année" avait-il avancé avant sa finale face à Coric.

La tonalité n’allait forcément pas varier ce dimanche : "Je suis très proche maintenant de Nadal et cette place de numéro un mondial. Je me suis mis dans la meilleure position possible pour la dernière période de l’année" a-t-il détaillé.

Novak Djokovic à Shanghaï

Novak Djokovic à ShanghaïGetty Images

Un ajout au calendrier pour boucler l’affaire ?

Sans forcer, le Djoker devrait donc récupérer son bien. Mais peut-être va-t-il accélérer la cadence encore un peu plus en disputant un tournoi qui n’était pas prévu à son calendrier initial : "On verra le planning pour jouer entre Paris et Londres et peut-être un autre tournoi avant. Ou pas. Mais mon jeu est très bien en place". Vienne ou Bâle, les choix sont limités. Mais réels.

L’envie, surtout, semble débordante. Lui le glouton qui avait perdu l’appétit après sa conquête de Roland-Garros 2016 a enfin retrouvé l’appétit. Et ne laisse que les miettes à ses concurrents. "Finir numéro un mondial serait le plus grand succès de ma saison" a-t-il avoué ce dimanche. Comme si la conquête de ses 13e et 14e Majeurs, synonyme de son grand retour, n’étaient qu’une étape dans sa reconquête.

"Je pense que vous voyez le nouveau Novak", a-t-il confié après la rencontre. "Ce que j'ai vécu psychologiquement pendant ces six mois (d'absence en fin de saison dernière), cela m'a poussé à me réinventer, à trouver la formule du succès. Je l'ai trouvée et j'essaie juste de me tenir à elle le plus longtemps possible". Au plus grand dam d’un circuit qui va devoir se réhabituer à voir le Djoker au sommet.

Novak Djokovic à Shanghaï

Novak Djokovic à ShanghaïGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0