Getty Images

Medvedev est inarrêtable

Medvedev est inarrêtable

Le 12/10/2019 à 12:20Mis à jour Le 12/10/2019 à 15:28

MASTERS 1000 SHANGHAI - Daniil Medvedev, 4e mondial, s'est qualifié samedi pour sa 6e finale d'affilée en battant Stefanos Tsitsipas 7-6 (5), 7-5 en demi-finales du Masters 1000 de Shanghai. Un jour après avoir sorti Novak Djokovic, le Grec de 21 ans n'a pas réussi à enchaîner. Et est encore tombé contre le Russe, qui jouera pour le titre contre Alexander Zverev.

"Je suis très à l'aise avec son jeu". Les semaines, les mois passent, et rien ne change. A Monte-Carlo, suite à sa quatrième victoire en autant de matches face à Stéfanos Tsitsipas, Daniil Medvedev confiait avoir les solutions face à l'une de ses "victimes" favorites. Samedi, il l'a une nouvelle fois démontré. Vainqueur en deux sets (7-6 7-5) pour se qualifier pour sa 6e finale d'affilée, le Russe est comme la création de l'Univers aux yeux du Grec : un mystère insoluble.

Face au joueur d'échec moscovite, le 7e joueur mondial avait décidé de tenter d'augmenter ses probabilités de succès en se montrant offensif. Dès son premier jeu de service, il a pris le filet d'assaut. En retour, il a accepté l'échange. Tout en essayant de se soustraire à la diagonale revers pour créer des décalages avec son coup droit aux moments opportuns.

" Il m'a surpris tactiquement"

A 4-4, il s'est même procuré trois balles de break consécutives. Multipliant les erreurs - deux fautes directes et une double faute -, Medvedev s'est retrouvé mené 40-0 sur son engagement. Mais, serein, impassible, il a réduit les chances de son adversaire à 0 grâce à trois bonnes premières balles. Sans trembler, il a ensuite remporté la manche quelques minutes plus tard. Dès sa première balle de set, 7 points à 5 au jeu décisif. "Il m'a surpris tactiquement, mais c'est le tennis et il fallait que je reste dans le match", a commenté le Russe de 23 ans au sujet du Grec.

Dans la foulée, le 4e au classement ATP a déroulé sa démonstration. Breakant à 1-1, il semblait parti donner la leçon tant il dictait sa loi. Mais Tsitsipas n'était pas venu pour jouer les élèves dociles. Rebelle, il a cherché à se dynamiser en réclamant le soutien du public après plusieurs points, et, alors que Medvedev servait pour le match à 5-4, il est revenu. Brièvement. Dès le jeu suivant, le finaliste de l'US Open l'a renvoyé au coin. Se laissant aller, à son tour, à quelques gestes de la main pour électriser le public. Puis, bien aidé par sa première balle, il a tranquillement terminé son cours. Depuis Wimbledon, il n'a jamais perdu avant d'atteindre la finale des tournois auxquels il a participé. Dimanche, le Russe, qui visera son 4e titre de la saison, affrontera Alexander Zverev pour essayer de décrocher le diplôme à Shanghai.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0