RICHARD GASQUET, dans quelle condition physique êtes-vous arrivé à Bercy ?

Il n'a jamais été question de déclarer forfait mais je n'étais pas bien. Je savais que je pouvais jouer à Bercy, c'était important pour moi. Après deux jours sans toucher la raquette après Lyon, j'ai pu me soigner et j'ai repris très vite. Je n'ai plus de problèmes physiques.

MS Paris-Bercy
Irrésistible Nalbandian
04/11/2007 À 18:45

Comment expliquez-vous votre début de match sous pression ?

Parce que c'est Paris, parce que c'est un Masters, parce que mon adversaire est un Français. Jo avait de la confiance, il avait joué sur le central la veille, moi, je manquais de repères sur le court, je manquais de tennis et de matches. Cela m'a fait du bien de le débreaker à 4/2. Tout s'est joué à 6/5. Je ne me suis pas affolé.

Quel était le principal problème à résoudre ?

Il n'est jamais évident de jouer contre des joueurs qui font rebondir la balle haut au service. C'était un beau match, une belle bagarre.

Prenez-vous du plaisir à jouer à Bercy ?

C'est un grand court, c'est là où je m'éclate le plus, sur de tels courts, comme à Wimbledon. On est à Paris, je me régale. Même si par malchance, défaite il y a, je prends aussi du plaisir à donner 100% de moi-même et à essayer de faire le maximum sur tous les points.

Etes-vous attentif aux résultats des autres concurrents pour le Masters ?

Il y en a beaucoup ! Robredo, Haas, Berdych... Et pas un qui joue Federer ou Nadal. Déjà, il faut gagner demain...

Que pensez-vous de la perf' de Santoro face à Djokovic ?

On ne peut pas dire que c'était le plus grand Djokovic. Mais Fabrice, c'est Fabrice. C'est un grand joueur qui a encore beaucoup, beaucoup de matches à gagner. Il va encore nous surprendre.

MS Paris-Bercy
Gasquet: "Que du plaisir"
04/11/2007 À 17:00
MS Paris-Bercy
Doublé de Nalbandian
04/11/2007 À 16:53