Imago

Open d'Australie 2014 - Tomas Berdych bat en quatre David Ferrer en quarts de finale

Berdych s'invite au festin
Par Eurosport

Le 21/01/2014 à 08:16Mis à jour Le 21/01/2014 à 16:35

Tomas Berdych a été le premier qualifié pour les demies dans le tableau masculin. Le Tchèque a dominé David Ferrer en quatre sets. Il retrouvera Wawrinka.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Tomas Berdych a complété son "Grand Chelem". Il n'y a qu'à Melbourne que le grand Tchèque n'avait encore jamais atteint les demi-finales. C'est désormais chose faite. Impressionnant depuis le début de la quinzaine, seul joueur à atteindre les quarts de finale sans avoir perdu son service, Berdych a confirmé sa splendide forme en battant David Ferrer en quatre sets (6-1, 6-4, 2-6, 6-4). Ces trois dernières années, il avait buté en quarts en Australie, battu par Djokovic ou Nadal. Ferrer n'a pu le stopper.

Une victoire logique pour le numéro 7 mondial, qui aurait même pu boucler ce match en trois sets. Archi-dominateur pendant les deux premières manches, bouclées en 1h20 (6-1, 6-4), Berdych a en effet eu l'occasion de réussir le break dans le cinquième jeu du troisième set. Mais Ferrer, toujours accrocheur, n'a rien voulu céder. L'Espagnol a tenu sa mise en jeu et, dans la foulée, il a porté l'estocade pour réussir deux breaks coup sur coup et empocher ce troisième set 6-2. Les premiers jeux de service du tournoi concédés par Berdych, qui aurait pu accuser le coup.

Première victoire sur la Rod Laver Arena

Mais le quatrième set s'est déroulé selon un schéma exactement inverse. C'est Ferrer qui a eu l'opportunité d'enfoncer le clou à 2-2. Berdych a dû effacer trois balles de break et, cette fois, c'est lui qui a chapardé le service de son adversaire dans la foulée. Un tournant décisif. "Ce jeu était vraiment très important, il fallait absolument que je le gagne", a soufflé le Tchèque sur le court juste après la rencontre. Une fois ce break en poche, Berdych a tenu bon sur son engagement, évitant les dernières banderilles de l'Espagnol.

Berdych peut maintenant attendre sereinement de voir qui complètera la partie basse du tableau dans le dernier carré. Face à lui, il retrouvera Stanislas Wawrinka. Il aura fort à faire. C'est du très solide Tomas Berdych cette année, à Melbourne. La preuve, même sans livrer son meilleur match du tournoi ("j'ai connu des hauts et des bas aujourd'hui", a-t-il estimé à l'heure de juger sa propre copie du jour), il a nettement dominé le numéro trois mondial pour signer ce qui est… sa toute première victoire sur la Rod Laver Arena. "C'est le seul court où je n'avais jamais gagné, c'est fait !", a-t-il révélé. La fin d'une drôle de malédiction.

0
0