AFP

Open d'Australie : Nick Kyrgios bat Andreas Seppi en 5 sets en sauvant une balle de match

Kyrgios n'a pas seulement un talent fou, il a aussi un sacré mental

Le 25/01/2015 à 11:38Mis à jour Le 25/01/2015 à 12:52

Mené deux sets à rien, Nick Kyrgios s'est qualifié pour les quarts de finale de l'Open d'Australie dimanche en venant à bout d'Andreas Seppi : 5-7, 4-6, 6-3, 7-6, 8-6. Le jeune Australien a sauvé une balle de match dans le 4e set, mais dans une ambiance digne de la Coupe Davis, il a fini par s'imposer face au tombeur de Roger Federer.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

C'est le scénario idéal pour Nick Kyrgios. Celui qui va faire de l'Australien la star de cette première semaine à Melbourne. Et la nouvelle idole de tout un pays. Après avoir été mené deux sets à zéro par Andreas Seppi et sauvé une balle de match, le 53e joueur mondial a haussé son niveau de jeu pour s'imposer (5-7, 4-6, 6-3, 7-6, 8-6) en 3h34. A 19 ans, Kyrgios se qualifie pour son deuxième quart de finale après celui de Wimbledon en 2014. Il affrontera le vainqueur du duel entre Andy Murray et Grigor Dimitrov.

Pendant deux sets, Andreas Seppi a pourtant joué avec la même quiétude que face à Roger Federer, deux jours plus tôt. Même le public entièrement acquis à la cause de Nick Kyrgios n'a pas réussi à mettre une grande pression sur l'Italien. Comme face au Suisse, le 46e joueur à l'ATP a fait la différence sur les points cruciaux, convertissant deux de ses neuf balles de break pendant que son adversaire ne réussissait pas à le faire après six tentatives. 7-5, 6-4, on pensait l'Italien à l'abri. Les similitudes avec son 16e de finale se sont arrêtées là.

Cardiaques, s'abstenir

Puis Seppi aurait dû se méfier. Nick Kyrgios avait prouvé à Wimbledon face à Gasquet qu'il était apte à surmonter un handicap de deux sets. Sa fougue et sa fraicheur ont pris le dessus. Et la pression mise par les 10 000 âmes de la Hisense Arena avec. L'Australien a profité d'un petit moment de relâchement de son adversaire en début de troisième manche pour revenir dans la rencontre en 26 minutes (6-3). Six fautes commises et 87% des points remportés derrière son service alors qu'il ne dépassait pas les 70% lors des deux premiers sets, le joueur de 19 ans a nettement haussé son niveau de jeu à partir de là.

Le quatrième set a été le théâtre d'une énorme bataille entre les deux hommes. 51 minutes de tennis pendant lesquelles un seul joueur a eu l'occasion de prendre le service de son adversaire. A 6-5, Andreas Seppi est passé à un point d'un premier quart de finale en Grand Chelem. Avant de craquer dans le jeu décisif (7-5). Le public australien n'a pas été au bout de ses sauts cardiaques. Alors qu'il menait 4-1 dans la manche décisif, Kyrgios s'est mis à perdre 10 points de suite pour voir son adversaire recoller à 4-4 et s'offrir ensuite une balle de break. Comme dans la quatrième manche, la machine de l'Australien s'est remise en route au meilleur moment. Pour finalement l'emporter 8-6. Et continuer ainsi à rêver de prendre la succession de Mark Edmonson, dernier vainqueur australien. C’était en 1976.

0
0