Comme prévu entre Andy Murray et David Ferrer, cela a été long à se dessiner. Et comme prévu, c'est l'Ecossais qui a eu le dernier mot. Pour la sixième fois en sept éditions, le numéro deux mondial s'est hissé dans le dernier carré de l'Open d'Australie en dominant l'Espagnol en quart de finale en 3h20 de jeu (6-3, 6-7, 6-2, 6-3). Avec, au prochain tour, une affiche haute en couleur face à Milos Raonic, vainqueur de Gaël Monfils (6-3, 3-6, 6-3, 6-4).
Le tennis britannique a incontestablement le vent en poupe en Australie. Avec Jamie Murray, le frère d'Andy en demi-finales du tournoi de double messieurs, et Johanna Konta, dans le dernier carré du tableau de simple féminin, le Royaume-Uni continue de surfer vers des hauteurs insoupçonnés, deux mois après le succès de la Grande-Bretagne en Coupe Davis.
Open d'Australie
Monfils ne s'est pas sublimé, son parcours est terminé
27/01/2016 À 11:02
Valeur sûre du tennis britannique, Andy Murray a logiquement revêtu son costume d'habitué des lieux en rejoignant le dernier carré australien une fois de plus. Stade de la compétition qu'il n'a manqué qu'une seule fois depuis 2010 : c'était il y a deux ans, victime de Roger Federer en quart de finale.

18e demi-finale dans un tournoi du Grand Chelem, la 6e à Melbourne

Mercredi, David Ferrer a été poussé vers la sortie en quatre manches, comme lors de leurs deux dernières confrontations en Grand Chelem à Roland-Garros l'an passé (7-6, 6-2, 5-7, 6-1) et Wimbledon 2012 (6-7, 7-6, 6-4, 7-6), également en quart de finale. Malgré un début de match accroché, l'Espagnol a cédé son premier set de la quinzaine (6-3) après 45 minutes de jeu. Mais a parfaitement redressé la tête en remportant le jeu décisif de la deuxième manche une heure après.
Malheureusement pour lui, l'Ecossais a ensuite accéléré le jeu dans les deux manches suivantes sous le toit de la Rod Laver Arena en raison de la pluie menaçante. Agressif sur les secondes balles de Ferrer (70% de réussite en retour), Andy Murray a pris quatre fois le service de son adversaire qui a, en outre, multiplié les fautes directes (24) à défaut de coups gagnants (7) dans les troisième et quatrième sets. Un dernier coup de rein qui a permis au numéro deux mondial de battre Ferrer pour la huitième fois en neuf rencontres. Reste à savoir s'il convertira sa 18e demi-finale majeure en une cinquième finale à Melbourne.
Open d'Australie
On a retrouvé Djokovic, il retrouvera Federer
26/01/2016 À 10:39
Open d'Australie
Après un an d'absence, Federer revient dans le dernier carré
26/01/2016 À 06:23