Eurosport

Finale Federer - Nadal : Offrez-nous un monument !

Offrez-nous un monument !
Par Eurosport

Le 28/01/2017 à 21:55

OPEN D'AUSTRALIE - Personne ne l'aurait imaginé il y a deux semaines. Et pourtant.... Dimanche, la finale de cette édition 2017 mettra aux prises les deux légendes du tennis que sont Roger Federer et Rafael Nadal. Si l'Espagnol part avec les faveurs du pronostic, on attend plus que tout un match à la hauteur de leur rivalité.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Le contexte

Ô temps, suspends ton vol. S’il y avait bien une finale aussi fantasmée qu’improbable, c’était bien celle-ci. Après une saison commune en enfer pour deux raisons différentes, Roger Federer et Rafael Nadal se retrouvent l’espace d’un match. Et pas n’importe quel match : pour un titre du Grand Chelem supplémentaire. Celui qui les fait encore courir derrière une balle de tennis et qui les fait s’entraîner chaque jour. Eux, les deux grands champions aux 31 trophées majeurs combinés non loin de la retraite, à la trentaine bien tassée, ont déjoué tous les pronostics pour jouer cette finale qui fera date à coup sûr.

Que ce soit Federer ou Nadal, ils en ont sué pour arriver là. Trois joueurs du Top 10 pour le Suisse (Berdych, Nishikori et Wawrinka). Deux pour l’Espagnol (Raonic et Monfils) sans compter celui qui n’est plus très loin d’y revenir (Dimitrov). Chacun a eu la chance d’éviter les deux leaders actuels du classement ATP (Murray pour Federer et Djokovic pour Nadal), ce qui a considérablement allégé leur parcours. Mais celui-ci n’a pas été sans embûche. Leurs demi-finales de très haut niveau, remportées en cinq sets, ont montré qu’ils n’étaient pas là par hasard. Physiquement, ils sont prêts à jouer plusieurs heures. Psychologiquement, ils sont prêts à souffrir.

Alors forcément, les observateurs rêvent d'un feu d’artifice en finale. Après tout ce qu’ils ont montré, ce match ne peut pas être une finale comme les autres. Lors de leur face-à-face précédent en Grand Chelem, cette affiche ne l’était pas. Seul bémol : Nadal avait d’ailleurs pris un ascendant certain sur son glorieux adversaire. Cela fait quasiment dix ans que Federer n’a plus battu l’Espagnol dans un majeur. Cela fait huit ans que le Suisse a séché ses larmes après sa finale australienne perdue face à ce même joueur. Et près de six ans qu’il n’a pas retenté sa chance dans une finale majeure face à lui. C’était à Roland-Garros. Sur le terrain de jeu du Majorquin. A Melbourne, le Suisse a déjà triomphé à 4 reprises. L’espace d’un match, tout redevient possible.

Federer vs Nadal, épisode 35.

Federer vs Nadal, épisode 35.Eurosport

Le parcours des deux finalistes

Rafael Nadal – Temps passé sur le court : 18h59

1er tour, bat Florian Mayer (ALL) 6-3, 6-4, 6-4
2e tour, bat Marcos Baghdatis (CHY) 6-3, 6-1, 6-3
3e tour, bat Alexander Zverev (ALL/N.24) 4-6, 6-3, 6-7, 6-3, 6-2
4e tour, bat Gaël Monfils (FRA/N.6) 6-3, 6-3, 4-6, 6-4
Quart de finale, bat Milos Raonic (CAN/N.3) 6-4, 7-6, 6-4
Demi-finale, bat Grigor Dimitrov (BUL/N.15) 6-3, 5-7, 7-6, 6-7, 6-4

Roger Federer – temps passé sur le court : 13h40

1er tour, bat Jurgen Melzer (AUT/Q) 7-5, 3-6, 6-2, 6-2
2e tour, bat Noah Rubin (USA/Q) 7-5, 6-3, 7-6
3e tour, bat Tomas Berdych (TCH/N.10) 6-2, 6-4, 6-4
4e tour, bat Kei Nishikori (JAP/N.5) 6-7, 6-4, 6-1, 4-6, 6-3
Quart de finale, bat Mischa Zverev (ALL) 6-1, 7-5, 6-2
Demi-finale, bat Stan Wawrinka (SUI/N.4) 7-5, 6-3, 1-6, 4-6, 6-3

Vidéo - 5 sets, tension, rebondissements : Federer a bataillé pour aller chercher sa 28e finale

02:39

Face-à-face : Nadal mène largement, mais sa dernière victoire date

Roger Federer n'a jamais mené dans les confrontations directes entre les deux hommes. Jamais. Très net avantage à Rafael Nadal, donc, qui a remporté 23 de leurs 34 duels jusqu'ici. Son ascendant est plus prononcé encore pour ce qui concerne les matches au meilleur des cinq sets : 11-3 en faveur du taureau des Baléares, qui est également sorti vainqueur de leurs trois confrontations à Melbourne (finale 2009, demies 2012 et 2014). Toutefois, les "Fedal" se sont raréfiés ces dernières années. Entre la demi-finale en Australie en 2014 et la finale de dimanche, on ne dénombre qu'un seul match, enlevé par Federer à Bâle en octobre 2015.

Ils ont dit...

Rafael Nadal : "La saison dernière a été très difficile. Mais je suis quelqu'un de positif. Je ne dis jamais jamais. Je travaille très dur pour être là où je suis aujourd'hui. Et même si je ne pensais pas au début du tournoi me retrouver en finale, je savais que, si j'arrivais à gagner quelques matches, tout deviendrait possible."

Roger Federer : "Ce que je sais, c'est que je suis en finale. Et je sais que j'aurais une chance de la gagner. Je comprends la magnitude de ce match contre Rafael Nadal, mais au fond, peu importe l'adversaire, c'est une finale et je veux tout faire pour la gagner."

Quatre stats à avoir en tête

  • 3. Rafael Nadal n'a plus gagné le moindre titre sur dur depuis plus de trois ans. C'était à Doha, en janvier 2014. Depuis, il a gagné huit tournois, sept sur terre battue et un sur gazon. Mais depuis ce titre à Doha, Nadal a perdu toutes ses finales en dehors de l'ocre ou de l'herbe : Australie 2014, Miami 2014, Pékin 2015, Bâle 2015 (indoor), Doha 2016.
  • 5. Ce n'est que la cinquième fois dans l'ère Open qu'une finale de Grand Chelem oppose deux joueurs de plus de 30 ans. La dernière fois, c'était à l'US Open, en 2002, quand Pete Sampras avait battu Andre Agassi. A l'Open d'Australie, c'est une première depuis 1972. Ken Rosewall (37 ans) avait dominé Mal Anderson, 36 ans. La plus "veille" finale de l'ère Open.
  • 80. Le pourcentage de balles de break sauvées par Nadal lors de ses deux derniers matches, en quarts contre Raonic (0/4 pour le Canadien) et Dimitrov (4/16). S'il se montre aussi solide dans ce secteur souvent décisif du jeu dans les finales entre Federer et Nadal (à titre exemple, au cumul de leur quatre finales disputées à Roland-Garros, Federer n'a converti que 19% de ses balles de break face au Majorquin), Rafa aura toutes les chances de soulever le trophée.
  • 300. Roger Federer va disputer dimanche le 100e match de sa carrière à l'Open d'Australie. Il affiche un taux de réussite impressionnant jusqu'ici : 86 victoires, 13 défaites. Un seul joueur a joué au moins 100 matches dans un même tournoi du Grand Chelem et il l'a fait deux fois. Il s'agit de Jimmy Connors, qui a terminé sa carrière avec 102 matches à Wimbledon et 115 à l'US Open.

Notre avis

Laurent VERGNE et Sébastien PETIT

Roger Federer à l'Open d'Australie en 2017.

Roger Federer à l'Open d'Australie en 2017.AFP

0
0