Nous ne sommes décidément pas au bout de nos surprises à Melbourne. Après Novak Djokovic au 2e tour, c'est Andy Murray qui a été poussé vers la sortie. Le numéro un mondial a été éliminé par Mischa Zverev , 50e mondial, qui disputait là son tout premier huitième de finale en Grand Chelem. Une victoire dessinée en quatre sets (7-5, 5-7, 6-2, 6-4). Une performance à peine croyable pour cet Allemand de 29 ans, frère aîné d’Alexander battu par Nadal en cinq sets la veille, qui vient de réaliser un match époustouflant. Sans aucun doute le plus beau de sa carrière.

US Open
Auger-Aliassime éteint Murray
04/09/2020 À 04:39

Celle-là, personne ne l'avait vu venir. Même pas Murray, pour qui c'est la douche froide. Bien glacée même. L'élimination de Djokovic jeudi avait propulsé le Britannique en grandissime favori à la victoire finale, lui qui a y perdu cinq finales entre 2010 et 2016. Mais ce n'était pas encore son année. Le Britannique a été littéralement soufflé par la fougue de cet Allemand qui a pratiqué un tennis aussi culotté qu'efficace, montant à la volée dès qu'il en a eu la possibilité et agressant constamment son adversaire. La statistique qui parle le mieux est le pourcentage de réussite en seconde balle de Murray : 36%. Un taux incroyablement bas.

Le service-volée a tué Andy Murray

Dès le premier set, Zverev a donné le ton du match. Murray a réussi à breaker en premier à deux reprises pour servir pour le gain du set à 5-3, mais deux revers manqués du Britannique ont remis l'Allemand dans le match. Premier coup sur la tête : Zverev a alors emporté les quatre jeux suivants et la première manche 7-5. Ce scenario a failli se répéter dans le deuxième acte. L'avance prise par Murray à 3-0, puis à 4-2, a fondu comme neige au soleil. Mais cette fois-ci, l'Ecossais a tenu bon pour égaliser à une manche partout.

Le match aurait pu tourner à ce moment-là. Mais non. Zverev est alors reparti à l'attaque, inlassablement. A base de grands services-volées qui se font rares sur le circuit, l'Allemand a pris son adversaire à la gorge : ses 52 coups gagnants ont été remportés en grande partie au filet. 118 fois, l'Allemand est monté à la volée pour mettre à mal un Murray qui a eu toutes les peines du monde à le passer. L'Ecossais y est parfois parvenu, comme en témoignent ses 71 coups gagnants et ses 28 fautes directes, mais pas suffisamment pour stopper la fougue de Mischa. La troisième manche a ainsi été décrochée par Zverev, 6-2. Deuxième coup sur la tête. La sensation était en train de se confirmer.

Celle-ci a fini de prendre forme dans la quatrième manche, lorsque Zverev a pris le service de Murray d'entrée de set, qui allait donc être la dernière. Etincelant au service, l'Allemand n'a jamais tremblé pour conserver ce précieux avantage. Pas même à 5-4 au moment de porter le dernier coup fatal, malgré la pression insistante du numéro un mondial. Zverev n'avait jamais dépassé un troisième tour en Grand Chelem. Le voilà en quart de finale contre toute attente, face au vainqueur du match Federer-Nishikori. Murray, lui, n'avait plus été éliminé aussi tôt à Melbourne depuis 2009. Et dire qu'on attendait Alexander...

US Open
Un miracle pour Sir Andy !
01/09/2020 À 20:59
US Open
"Je suis gonflé à bloc" : Murray redécouvre l'ambition
01/09/2020 À 15:23