Eurosport

Serena-Venus Williams, la finale qui n'ennuie plus personne

Serena-Venus, la finale qui n'ennuie plus personne

Le 27/01/2017 à 18:30Mis à jour Le 28/01/2017 à 10:25

OPEN D'AUSTRALIE 2017 - Serena qui affronte sa soeur Venus sera le premier événement d'un week-end historique, qui se terminera par un Federer-Nadal. Deux matches qui raviront les nostalgiques... même si l'affiche de cette finale féminine aurait pu donner de l'urticaire à certains il y a une dizaine d'années.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Voilà une nouvelle qui a ravi les nostalgiques. Serena Williams et sa soeur Venus ont pris rendez-vous en finale de l'Open d'Australie. Un classique du genre sur le retour pour s'adjuger un trophée majeur qui ne s'était plus joué depuis Wimbledon 2009. Près de huit ans. Samedi, elles disputeront leur neuvième finale majeure l'une face à l'autre. Comme Federer face à Nadal. Si un match entre le Suisse et l'Espagnol est un événement depuis longtemps, l'affiche entre les deux soeurettes a rapidement ennuyé les spectateurs au moment où les deux Américaines écrasaient la concurrence au début des années 2000.

Cet agacement a notamment connu son point d'orgue en 2003. Depuis Roland-Garros de l'année précédente, les Williams trustent alors les finales majeures. Les deux leaders du classement WTA se disputent d'ailleurs six titres de Grand Chelem sur huit possibles entre l'US Open 2001 et Wimbledon 2003. Une domination sans partage qui décourage peu à peu les autres actrices du circuit, quasiment devenues spectatrices de leur suprématie.

"Les finales entre Williams, c'est un peu triste, avait même lâché Amélie Mauresmo pendant la saison 2002. La première fois, ça fait sourire mais les gens vont commencer à en avoir marre. Je n'ai même pas pu compter le nombre de personnes autour de moi qui m'ont encouragé pour éviter ça." Les deux Américaines ont beau avoir révolutionné leur sport, de par leur préparation et leur force physique étalée sur le court, elles dérangent, comme Michael Schumacher a pu le faire en Formule 1. A l'US Open 2002, le public du court central sera même pour la Française face à Venus Williams en demi-finale ! Un temps bien révolu.

Pas d'animosité entre elles et pas de véritable camp à choisir : un duel vraiment pas comme les autres

On est loin du temps où les grands penseurs du circuit se demandaient si leur rivalité était néfaste au tennis. Car ce duel n'est pas comme les autres : il n'y a jamais eu d'animosité entre elles, ni de véritable camp à choisir pour leurs supporters. Leur opposition, également accusée d'être faussée en faveur de l'une ou de l'autre, est du coup beaucoup moins passionnée que les duels Evert-Navratilova ou Graf-Seles, qui avaient fait la promotion du tennis féminin comme jamais. Mais le spectateur lambda est un grand nostalgique. Quinze ans plus tard, la donne a changé.

Vidéo - "Au moment d'arriver sur le terrain, Venus et Serena oublieront qu'elles sont soeurs"

03:19

Leurs blessure, maladie et baisse de motivation les ont peu à peu séparées sur le circuit et ont éteint leur écrasante domination commune. Début 2010, Venus a connu une éclipse à cause d'une maladie auto-immune, le syndrome de Sjögren, qui la vidait de son énergie. Serena, elle, a continué à foncer vers les records tête baissée, seule. Enfin presque, étant donné que Patrick Mouratoglou a accompagné de façon significative son retour en force au top du classement mondial.

Vidéo - Venus Williams: "Les gens ne comprennent pas toujours que l'on ne triche pas..."

01:25

Samedi, si elle soulève son 23e trophée du Grand Chelem, son septième à l'Open d'Australie, elle détiendra celui de l'ère Open devant l'Allemande Steffi Graf (22) et se rapprochera du record absolu de l'Australienne Margaret Court-Smith (24). Elle récupèrerait en outre la première place mondiale des mains d'Angelique Kerber... Alors le faire face à sa soeur Venus qu'elle n'a plus affrontée en finale majeure depuis 2009, ce sera une belle histoire dont raffolent les observateurs. C'est le propre des choses devenues rares : elles deviennent précieuses.

0
0