Getty Images

Caroline Wozniacki sacrée après sa victoire en trois sets contre Simona Halep

La nouvelle reine, c'est Wozniacki

Le 27/01/2018 à 12:24Mis à jour Le 27/01/2018 à 13:59

OPEN D'AUSTRALIE - La longue attente de Caroline Wozniacki a pris fin samedi à Melbourne. A 27 ans, la Danoise a décroché son premier titre du Grand Chelem en battant Simona Halep en trois sets (7-6, 3-6, 6-4) au terme d'une finale épique. Wozniacki va en prime redevenir numéro un mondiale dès lundi grâce à ce succès.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Le tennis féminin tient sa nouvelle reine. Caroline Wozniacki a inauguré son palmarès majeur samedi en remportant l'Open d'Australie. Surmontant ses fantômes du passé, son propre stress et le courage d'une Simona Halep épuisée, la Danoise s'est imposée en trois sets et près de trois heures (7-6, 3-6, 6-4) au terme d'une finale dont le charme principal aura résidé dans sa dramaturgie. A 27 ans, Wozniacki signe un formidable coup double puisque ce triomphe va lui permettre de revenir au sommet du classement WTA lundi. Mais avec une légitimité incomparable, cette fois.

Caroline Wozniacki et Simona Halep après la finale de l'Open d'Australie 2018

Entre ces deux championnes à l'histoire similaire, reines sans couronne du tennis féminin, revenues de si loin dans cette quinzaine où elles avaient sauvé des balles de match, il était écrit que la dernière marche vers la gloire ne serait pas un long fleuve tranquille. A tour de rôle, elles y ont cru au cours de cette finale. A tour de rôle, elles ont tremblé, flanché nerveusement et physiquement mais la victoire de Caroline Wozniacki apparait tout de même logique et méritée sur l'ensemble de cette rencontre, même si tout s'est joué à très peu de choses.

Dernier set étouffant

Avant d'avoir le dernier mot, c'est déjà elle qui avait pris la parole la première. Idéalement lancée dans le set initial, la Scandinave a connu un premier moment de tension sur son service à 5-3. Simona Halep en a profité pour débreaker et pousser son adversaire au jeu décisif. Mais dans celui-ci, Wozniacki a retrouvé son service et de l'agressivité à l'échange pour faire nettement la différence (7-2). Pour Halep, la perte de cette première manche après 50 minutes était le pire scénario. Entamée physiquement après une quinzaine éprouvante à l'image de sa demi-finale contre Angelique Kerber, la numéro un mondiale avait alors un long chemin devant elle.

Quand, au milieu du deuxième set, elle a fait venir le médecin pour prendre sa tension, on a même cru que la fin était proche. Mais c'est à ce moment précis que cette finale est entrée dans une dimension nouvelle. A mesure qu'elle se crispait en se rapprochant du titre, Caroline Wozniacki a relancé une Simona Halep paradoxalement libérée par ses problèmes physiques. Jouant avec plus de relâchement, elle a fait basculer ce set de son côté pour se relancer. C'est alors autant avec le cœur et la tête qu'avec le bras que ce titre allait se jouer dans un troisième et dernier acte étouffant.

Un set incroyablement tendu, avec pas moins de sept breaks en dix jeux. Wozniacki a mené 2-0 puis 3-1 service à suivre avant de perdre à nouveau ses moyens. Alors, Halep est encore revenue et a même entrevu le paradis lorsqu'elle a mené 4-3 service à suivre. Mais le dernier tour de force de ce tournoi a été danois. Caroline Wozniacki a remporté les trois derniers jeux au prix d'une défense hors normes, notamment sur les deux derniers points. C'est cruel pour Simona Halep, dont l'attente se prolonge. Mais difficile de ne pas être heureux devant la consécration de la nouvelle reine de Melbourne. La nouvelle reine tout court, qui n'a vraiment pas volé ses couronnes.

Vidéo - Sur les deux derniers points du match, Wozniacki s'est transformée en mur

01:36
0
0