Tennis
Open d'Australie

La 30e "géniale" de Nadal

Partager avec
Copier
Partager cet article

Rafael Nadal

Crédit: Getty Images

ParGlenn Ceillier
22/01/2019 à 17:51 | Mis à jour 22/01/2019 à 17:55
@GlennCeillier

OPEN D'AUSTRALIE - Rafael Nadal s'est invité pour la trentième fois dans le dernier carré d'un Grand Chelem. L'Espagnol, qui a déroulé contre Frances Tiafoe, se montre insatiable depuis le début de cette quinzaine à Melbourne. Et il savoure après plus de quatre mois de frustration.

L'habitude ne gâche pas le plaisir ! En tout cas, Rafael Nadal ne boude pas le sien. Ce mardi, l'Espagnol a décroché son billet pour la 30e demi-finale en Grand Chelem de sa carrière. Une nouvelle stat qui démontre sa régularité d'exception au plus niveau. Seuls Roger Federer (43), Novak Djokovic (33) et Jimmy Connors (31) ont fait mieux que lui ! "C'est très émouvant pour moi d'être de retour en demi-finale ici. C'est une sensation géniale, mieux c'est impossible", s'est félicité "Rafa" après sa démonstration de puissance contre le jeune Américain Frances Tiafoe 6-3, 6-4, 6-2.

Le contexte explique ce bonheur non-dissimulé. Il y a un an, Rafa avait été contraint d'abandonner en quarts de finale au 5e set. Touché à la jambe droite, il n'avait pas pu aller au bout de sa bataille face à Marin Cilic. Et cet Open d'Australie marque surtout son grand retour à la compétition après des mois de galères. Depuis plus de quatre mois et son abandon en demi-finale à l'US Open face à Juan Martin Del Potro, il a été obligé de ronger son frein, la faute à un enchaînement de pepins physiques. "J'ai enchaîné plusieurs blessures pendant quelques mois. Ca n'a pas été une période facile pour moi", concède-t-il.

Open d'Australie

Une montée en puissance et deux victoires références : Le parcours de Dominic Thiem

01/02/2020 À 11:54
C'est vraiment spécial d'en être là aujourd'hui

Genou droit, abdominaux, arthroscopie de la cheville droite, et enfin légère élongation à la cuisse gauche : son corps n'a cessé de le frustrer ces derniers mois. Avant cette première levée du Grand Chelem et après son nouveau forfait à Brisbane, les doutes étaient même légion sur sa capacité à retrouver son niveau dans cet Open d'Australie. "Mais en même temps, la semaine avant le début du tournoi, je sentais que je jouais bien à l'entraînement. Je suis arrivé ici avec des impressions positives. Après, c'est toujours un défi (de revenir) après une période sans compétition ", avoue-t-il aujourd'hui.

Match après match, Rafa balaie finalement toutes ces incertitudes d'un revers de main. "J'ai vraiment fait beaucoup de choses bien depuis le début. C'est vraiment spécial d'en être là aujourd'hui. La saison commence de bonne manière", se réjouit-il encore. Sa nouvelle manière de servir semble porter ainsi ses fruits. Il développe aussi un tennis de très haut niveau. Et à le voir sur les courts, ses soucis physiques semblent derrière lui. Pour résumer, il s'est remis en mode rouleau-compresseur insatiable.

La manière dont j'ai atteint les demi-finales est très positive

Lors de ses cinq premiers matches à Melbourne, le vainqueur de l'édition 2009 n'a ainsi pas laissé le moindre set ! "Ca pouvait arriver mais la probabilité n'était pas très élevée", a-t-il répondu sur la Rod Laver Arena à John McEnroe qui lui demandait s'il avait imaginé un tel scénario avant le tournoi. "La manière dont j'ai atteint les demi-finales est très positive", se félicite-t-il encore.

A 32 ans et avant de retrouver Stefanos Tsitsipas pour une place en finale, le Majorquin aux 17 titres en Grand Chelem démontre qu'il n'a aucune envie de laisser la place à la nouvelle génération. Même si pour lui, c'est déjà un bonheur d'en être là après toutes ses épreuves. "Etre en demi-finales du premier Grand Chelem de l'année après ce qui s'est passé ces derniers mois, c'est, quoi qu'il se passe dans les prochains jours, un début de saison très positif pour moi", lâche-t-il humblement. Il ne faut cependant pas se tromper en écoutant ce discours : la machine de Majorque est bien de retour. Et elle n'a pas envie de s'arrêter en si bon chemin. Tsitsipas peut trembler.

Tiafoe balayé par les rafales de Nadal : le résumé de leur quart de finale

00:03:09

Open d'Australie

Thiem - Zverev, le frisson de l'inédit

30/01/2020 À 15:46
Open d'Australie

Federer à Melbourne en 2021 ? "J'espère revenir ici"

30/01/2020 À 13:23
Dans le même sujet
TennisOpen d'Australie
Partager avec
Copier
Partager cet article