Eurosport

Open d'Australie : Stefanos Tsitsipas peut-il gravir la montagne Rafael Nadal ?

Tsitsipas peut-il gravir la montagne Nadal ?

Le 23/01/2019 à 13:54Mis à jour Le 24/01/2019 à 08:40

OPEN D'AUSTRALIE - Après deux affrontements, Rafael Nadal et Stefanos Tsitsipas se retrouvent pour la première fois en Grand Chelem. En jeu, une place en finale à Melbourne, ce qui serait une grande première pour le Grec.

Le contexte

Il est simple : Stefanos Tsitsipas est le premier joueur estampillé "Next Gen" à avoir fait tomber Roger Federer. C'est avec ce statut que le Grec aborde sa première demi-finale en Grand Chelem face à Rafael Nadal. Et pourtant, il n'a jamais semblé dominer son sujet depuis le début de l'Open d'Australie. Le Grec a eu besoin de quatre manches pour franchir chaque tour depuis le début de la quinzaine. Il est toujours là, sourire accroché au visage et confiance en bandoulière. Qu'a-t-il à perdre face à Nadal ? Pas grand-chose, et c'est ce qui va le rendre dangereux.

Au contraire de Tsitsipas, Nadal a dominé de la tête et des épaules ses cinq matches à Melbourne cette année. Zéro, c'est le nombre de set qu'il a lâché et 42, c'est le nombre de jeux qu'il a perdus en cinq rencontres, soit 8 de moyenne par match et un peu moins de trois par set. Demandez à Alex De Minaur, laminé 6-1, 6-2, 6-4 et à Frances Tiafoe, renvoyé chez lui après 1h47 de jeu seulement (6-3, 6-4, 6-2) ce que Nadal fait de la Next Gen. Tsitsipas est prévenu, l'Espagnol est un rouleau compresseur qui écrase tout sur sa route et qui est programmé pour disputer la finale dimanche. A moins que…

Greece's Stefanos Tsitsipas celebrates his victory against Spain's Roberto Bautista Agut

Greece's Stefanos Tsitsipas celebrates his victory against Spain's Roberto Bautista AgutGetty Images

Les face-à-face

Encore vert, Stefanos Tsitsipas n'a pas eu l'honneur d'affronter Rafael Nadal à de nombreuses reprises sur le circuit. Deux fois seulement, leur route se sont croisées, deux fois en 2018. D'abord à Barcelone quand Nadal, sur sa terre fétiche, a donné une véritable leçon à un Grec pas à l'aise sur la surface (6-2, 6-1 en 1h18).

La seconde, preuve de l'ascension fulgurante du natif d'Athènes, en finale à Toronto, en Masters 1000 donc, quelques mois plus tard. Et si Nadal l'a encore emporté (6-2, 7-6), Tsitsipas a offert un début de résistance. Ce jeudi, ce sera donc la première fois qu'ils s'affronteront au meilleur des cinq sets. Une donnée évidemment pas négligeable quand l'un des deux protagonistes s'appelle Rafael Nadal et que l'autre n'a que 20 ans.

Stefanos Tsitsipas; Rafael Nadal

Stefanos Tsitsipas; Rafael NadalGetty Images

Leur parcours

Rafael Nadal

  • 1er tour : bat James Duckworth 6-4, 6-3, 7-5
  • 2e tour : bat Matthew Ebden 6-3, 6-2, 6-2
  • 3e tour : bat Alex de Minaur (N.27) 6-1, 6-2, 6-4
  • 8e de finale : bat Tomas Berdych 6-0, 6-1, 7-6
  • Quart de finale : bat Frances Tiafoe 6-3, 6-4, 6-2

Stefanos Tsitsipas

  • 1er tour : bat Matteo Berrettini 6-7, 6-4, 6-3, 7-6
  • 2e tour : bat Viktor Troicki 6-3, 2-6, 6-2, 7-5
  • 3e tour : bat Nikoloz Basilashvili (N.19) 6-3, 3-6, 7-6, 6-4
  • 8e de finale : bat Roger Federer (N.3) 6-7, 7-6, 7-5, 7-6
  • Quart de finale : bat Roberto Bautista Agut (N.25) 7-5, 4-6, 6-4, 7-6

3 stats à avoir en tête

  • 2. S'ils ne sont que six à avoir éliminé Roger Federer et Rafael Nadal dans le même tournoi sur le circuit, les seuls Juan Martin del Potro (US Open 2009) Novak Djokovic (US Open 2011) l'ont fait en Grand Chelem. Stefanos Tsitsipas a l'occasion de rejoindre ce cercle très (très) fermé.
  • 1. En cinq présences en demi-finales de l'Open d'Australie, Rafael Nadal n'a perdu qu'une seule fois à ce stade du tournoi : c'était en 2008 lors d'un match mémorable face à Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur en trois sets (6-2, 6-3, 6-2).
  • 84. Nadal et ses chiffres en demi-finales, la suite. Sur ses 29 demies en Grand Chelem, l'Espagnol n'en a perdu que… cinq ! Ce ratio extraordinaire de 84% de victoire en demi-finales de tournois majeurs est le meilleur parmi les dix joueurs les plus assidus dans le dernier carré dans l'ère Open.

Ils ont dit

  • Rafael Nadal

"C'est une surprise, mais pas une grosse suprise. Il a gagné avec confiance et a déjà gagné de bons matches et sera numéro un. Tu es en demi-finale d'un Grand Chelem donc tu ne peux pas attendre un adversaire facile et Stefanos est l'un des meilleurs joueurs du monde."

  • Stefanos Tsitsipas

"J’ai eu le sentiment de ne pas être si loin que ça de lui en finale à Toronto, même s’il a gagné. Je me souviens qu’en retournant aux vestiaires, je me suis promis que je ferai beaucoup mieux la prochaine fois."

Notre avis

Battre Nadal en Grand Chelem, c'est déjà une performance. Le battre en demi-finale en est une autre. Le battre pour votre première apparition dans le dernier carré d'un Majeur serait considéré comme l'un des plus grands exploits de l'année en tennis. Stefanos Tsitsipas est face à une montagne. Face à Federer puis contre Bautista Agut pour la confirmation, il a prouvé qu'il vivait très bien avec la pression. Reste à savoir s'il a le niveau et surtout la caisse physique pour rivaliser avec le taureau de Manacor.

Un taureau lancé à pleine vitesse qui écrase tout sur son passage sans faire attention aux dégâts qu'il peut faire. Au vu de ses performances, Nadal se pose en favori logique pour cet Open d'Australie 2019 et on a du mal à croire qu'un Tsitsipas encore inexpérimenté à ce niveau puisse le bousculer au point de le faire tomber à ce stade de la compétition.

Vidéo - Le brief du coach : "Stefanos, si Nadal a la main, c'est toi qui vas courir"

01:11
0
0