Maxime Battistella : Medvedev en 5 sets

Miser contre Novak Djokovic aux Antipodes, c'est presque comme parier contre Rafael Nadal à Roland-Garros : c'est culotté. Et je vais être franc, jusqu'à la demi-finale de Daniil Medvedev contre Stefanos Tsitsipas, je n'étais pas disposé à m’y risquer : 20 victoires d’affilée, aussi impressionnantes soient-elles, ne me semblaient pas faire le poids face à 8 titres en 8 finales à l'Open d'Australie.
Oui mais voilà, vendredi est passé par là. En état de grâce, Medvedev semble inatteignable. Une "zone" comparable à la confiance suprême d’un certain… Djokovic. Il y a d’ailleurs peu de doute sur le (haut) niveau qu’affichera le n°1 mondial dimanche avec en vue un 18e Majeur, sa démonstration contre Karatsev écartant les doutes liés à ses douleurs abdominales.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44
Medvedev sait donc qu'il n'a pas le choix : il devra rester dans sa bulle, notamment au service pour s’offrir des points gratuits, et ce sur la durée. Sa victoire récente sur le Djoker au Masters peut l'inspirer, même si en Grand Chelem, le défi est incomparable. Je vois un long combat entre ces deux métronomes et donc le dernier mot pour le Russe.

Nicolas Escudé : Medvedev en 5 sets

Daniil Medvedev aura face à lui le plus gros compétiteur qu'on peut avoir sur le circuit et qu'on a maintenant depuis pas mal d'années. Mais je vois tout de même le Russe s’imposer car c'est lui qui me fait la plus grosse impression depuis le début de la quinzaine.
Sans dire qu'il soit passé près lors des derniers tournois du Grand Chelem, pour aller au moins jusqu'en finale ou soulever le trophée, je le sens aujourd’hui prêt et armé pour faire plus que rivaliser.
Autant avant, il pouvait y croire quand il jouait ces joueurs-là car il était dans une dynamique où les choses s’enchaînaient et se goupillaient bien, je pense qu'aujourd’hui il y croit, mais pour différentes raisons. Psychologiquement, il sait qu'il peut le faire et c’est pour ça que je le vois gagner.

Escudé: "Medvedev est bien plus armé pour disputer le titre à Djokovic"

Christophe Gaudot : Djokovic en 4 sets

Régulièrement la Next Gen envoie ses champions défier Federer, Nadal et Djokovic. Daniil Medvedev a déjà été l'un de ceux-là et il s'en était plutôt très bien sorti en poussant Nadal à jouer cinq sets pour gagner l'US Open 2019. La tentation est grande de voir dans le Russe le premier à faire tomber ce trio en finale de Grand Chelem. Je ne vais cependant pas y céder.
Cette finale sent la poudre après les déclarations de Novak Djokovic en milieu de semaine. Le Serbe ne fait rien par hasard. Si Medvedev entre sur le court avec cette pensée en tête, le numéro un mondial aura déjà gagné une première bataille. Sur le terrain, le Russe a donné plus de garanties que lui, c'est vrai. La blessure de Djokovic y est pour beaucoup et elle semble oubliée. Aussi, j'estime le niveau de l'homme aux 17 Grands Chelems encore supérieur à celui de Medvedev, aussi impressionnant fut-il depuis le début de la quinzaine. Avantage mental, avantage d'expérience, avantage tennistique, victoire Djokovic.

Medvedev face à Djokovic : "une finale de rêve"

Justine Henin : Medvedev en 4 sets

J'avais donné Medvedev favori en début de tournoi, donc je reste sur ma position, même si je pense que ce sera très compliqué pour lui de remporter cette finale. C'est peut-être très audacieux comme pronostic, mais je le vois s'imposer en quatre sets. Toutes les séries sont faites pour s'arrêter. D'un côté, il y a cette série de victoires sur le circuit du Russe. De l'autre, celle plus incroyable encore du Serbe en finale de l'Open Australie.
Peut-être bien que celle-ci s'arrêtera ce week-end, car je persiste à penser que Medvedev a vraiment les armes pour l'embêter. Bien sûr, il y a toujours cette magie qui opère pour Novak Djokovic. Il a cette confiance, toute cette expérience et les chiffres qui parlent pour lui, donc ce sera une lutte. Même quand Novak Djokovic n’est pas bien, qu’il soit blessé ou qu’il soit moins bien mentalement, au final, il gagne quasiment à chaque fois. Donc ça va compliquer la tâche du Russe, mais je reste sur ma position de début de tournoi : Medvedev !

Les Hits : "Medvedev a raison : Djoko a beau être le patron, c'est lui qui a la pression"

Bertrand Milliard : Medvedev en 4 sets... ou Djokovic en 5

Cette finale s'annonce passionnante et indécise entre deux joueurs au style de jeu assez proche et extrêmement solides en fond de cours. On devrait assister à un duel orienté vers des filières longues, même si au fil du match il conviendra sans doute pour l’un ou pour l’autre de raccourcir les échanges en fonction de l’évolution du score. Bien qu'ayant très bien servi depuis le début du tournoi (100 aces), Djokovic n’aura a priori pas l’avantage dans ce secteur du jeu face à l’un des meilleurs serveurs du circuit.
En revanche, côté relance, avantage au numéro 1 mondial qui devrait plus souvent retourner le Russe que ses adversaires précédents. Beaucoup de scénarii sont envisageables. A l’image de la finale 2020, et puisqu’il a beaucoup parlé de son physique depuis le début du tournoi, je verrais bien Djoko jouer un peu là-dessus si les choses ne se passent pas comme il l’entend. Ce serait alors au futur top 3 (ou 2) mondial de ne pas se laisser perturber et de garder sa concentration. Si c’était le cas, je le verrais bien gagner en 4 sets. S’il entrait dans le jeu du serbe, victoire de Djokovic en 5 manches. A toutes fins utiles, je rappelle que ces suppositions sont fictives.

Sébastien Petit : Medvedev en 3 sets

Daniil Medvedev choisit toujours les moments les plus improbables pour nous surprendre. Avec un public contre lui à l'US Open, il se hisse en finale en 2019. Face à un Rafael Nadal au top de sa forme, il n'est pas loin de le renverser en cinq sets. En fin de saison passée, on le croyait en perte de vitesse : il nous sort un magnifique doublé Bercy-Masters face aux meilleurs.
Alors, jouer Djokovic en finale de l'Open d’Australie où le Serbe n’a jamais failli, c'est le terrain parfait pour qu’il nous surprenne encore. Et quitte à pousser le bouchon de la surprise : je le vois s'imposer en trois sets. D’autant plus face à un Djoker qui joue au malade imaginaire. Sans doute, voit-il arriver depuis un moment cette tornade russe qui prend de l'épaisseur depuis plusieurs mois. Medvedev a tellement de victoires références qu'il a désormais le bagage mental et tactique pour ne plus perdre les grandes finales qui s'offrent à lui. La NextGen n’arrive pas à prendre la relève en Grand Chelem ? Ça tombe bien : Daniil n'en fait plus partie.

Laurent Vergne : Djokovic en 5 sets

La menace se précise clairement pour Djokovic et Nadal. Jamais, avant une finale de Grand Chelem, un membre de la nouvelle génération n'avait semblé posséder autant d'armes pour s'imposer. Plus encore que Dominic Thiem il y a treize mois au même endroit, Daniil Medvedev parait en mesure de renverser la table.
C'est peut-être l'heure du Russe et, comme l'a soufflé Stefanos Tsitsipas, cela ferait du bien au tennis. Pas parce que c'est Medvedev, ou parce que c'est Djokovic. Mais parce qu'il serait terrible que cette fameuse "NextGen" ne remporte pas le moindre titre majeur sans en passer par une victoire sur l'un des monstres actuels en finale.
Je ne serais donc pas surpris plus que ça de voir Medvedev soulever le trophée Norman Brooks dimanche. Je suis prêt à miser sur lui. Mais pas à miser contre Novak Djokovic. Encore moins, même. En dépit du tumulte de cette quinzaine, le numéro un mondial reste un formidable compétiteur et la force de l'habitude, celle de la victoire, est si puissamment ancrée chez lui à Melbourne, que je le crois capable de relever ce défi-là. Encore une fois.

Medvedev : "Je sais que j'ai déjà battu tout le monde dans le Top 10"

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59