Fabio Fognini et Salvatore Caruso ont livré un combat épique jeudi au 2e tour sur la John Cain Arena, dans ce qui était le tout premier duel entre deux joueurs italiens dans le Grand Chelem australien depuis le début de l'ère Open. Cela valait le coup d’attendre. Mené une manche à zéro puis deux sets à un, Fognini a fini par s'en sortir à sa 4e balle de match, 14 points à 12 dans le super tie-break du 5e set (4-6, 6-2, 2-6, 6-3, 7-6).
Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Les deux Transalpins ont commencé à se chauffer dès la poignée de mains au filet après la balle de match. Salvatore Caruso a reproché à Fabio Fognini d'avoir lancé à plusieurs reprises pendant la rencontre qu'il avait été chanceux sur certains points, ce qu'il n'a pas vraiment apprécié. Pendant deux bonnes minutes, les mots doux ont alors fusé sur le court. Voilà ce que se sont dit les deux hommes lors de cet échange très tendu.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

14-12 au super tie-break puis grosse embrouille : Fognini - Caruso, c'était très chaud !

Fabio Fognini : Tu as eu une putain de chance, tu devrais t'excuser. Je ne t'ai pas manqué de respect.
Salvatore Caruso : De quoi tu parles ?
F.F. : Tu as gagné quatre fois de suite le même point chanceux.
S.C. : Mais de quoi tu parles ?
F.F. : Je n'ai pas le droit de dire que tu as eu de la chance ?
S.C. : Je n'ai pas dit un seul mot de tout le match, ça suffit maintenant...
F.F. : Mais c'est quoi le problème ? Je ne peux pas dire que tu as été chanceux ?
S.C. : Tu fais ce que tu fais.
F.F. : Alors pourquoi tu me casses les couilles ? Je dis que tu as de la chance, si j'ai tort, j'ai tort, dis-le, mais ne m'agresse pas.
S.C. : Je ne t'agresse pas. Je te dis juste que ce n'est pas une façon de se comporter alors que moi je n'ai pas dit un mot du match. Disons que je n'attendais pas à ça de ta part.
F.F. : Qu'est-ce que tu n'attendais pas ? Je te dis que tu as eu de la chance, ça ne te plait pas, qu'est-ce que tu veux que je te dise ?
S.C. : Ce n'est pas une façon de se comporter.
F.F. : Pourquoi ? C'est quoi le problème ?
Sur ce, Salvatore Caruso a fini par tourner les talons, un sourire pincé aux lèvres et un geste de dépit de la main comme pour dire "basta", avant de saluer le public. Il se passe souvent beaucoup de choses dans les matches entre joueurs d'un même pays, mais une telle tension, ce n’est tout de même pas commun.
Lors de sa conférence de presse, Salvatore Caruso a évidemment été interrogé sur le sujet. "J'étais sûr que ce serait la première question, a-t-il commenté, blasé. On a juste eu un petit différend, je pense que ce genre de trucs devrait rester dans le vestiaire. J'irai lui parler parce que nous sommes amis. On en parlera dans quelques jours. Mais arrêtez de me poser des questions, je ne dirai rien de plus."

Houleux et haletant : le duel Fognini - Caruso valait le détour

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59