Mine de rien, cela faisait deux ans et demi qu'on n'avait plus vu Kristina Mladenovic au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem. C'était à Wimbledon, en 2018, lorsque la Française s'était inclinée en 16es de finale contre Serena Williams. Depuis, elle n'avait plus franchi le cap du deuxième tour. Cette disette a pris fin jeudi avec la qualification de "Kiki", qui s'est débarrassée en deux sets de la Japonaise Nao Hibino (7-5, 6-1). Elle affrontera pour une place en huitièmes de finale l'Américaine Jessica Pegula.
En battant la tête de série numéro 20 Maria Sakkari d'entrée de quinzaine, Kristina Mladenovic s'était ouvert son tableau. Mais dans l'approche, ce match-là n'était pas simple. La Française est d'ailleurs apparue très nerveuse dans la partie initiale de la rencontre, comme elle l'a confié sur Eurosport : "Les conditions étaient difficiles, il y avait pas mal de vent, ça tourbillonnait et c'est vrai que j'étais pas mal tendue." Au point de se retrouver menée 5-3 dans la première manche. Mais c'est à ce moment-là qu'elle a placé un gros coup d'accélérateur, jusqu'à la ligne d'arrivée puisqu'elle a remporté dix des onze derniers jeux.
WTA Chicago
Mladenovic qualifiée pour les quarts à Chicago
24/08/2021 À 22:09

Un set pour se lancer et Mladenovic a mis le turbo : le résumé de sa victoire

"Energie positive"

Au-delà de la victoire, le scénario est donc une vraie satisfaction pour Kristina Mladenovic. "J'étais mal embarquée, je suis menée 5-3 en étant très tendue, mais j'ai su rester positive, se félicite-t-elle. Je suis allée le chercher avec la tête, avec de l'énergie positive et ensuite je ne l'ai jamais laissée espérer. Je suis vraiment contente." Il y aura donc deux Françaises en 16es de finale puisque Fiona Ferro s'était déjà qualifiée mercredi.
Pour atteindre son premier huitième de finale majeur depuis Roland-Garros 2017, Mladenovic va maintenant se voir proposer un match loin d'être insurmontable. Mais elle se méfie, à raison, de Jessica Pegula, qui a étrillé Samantha Stosur après avoir sorti Victoria Azarenka au premier tour. L'actuelle 61e joueuse mondiale vaut beaucoup mieux que son classement : "C'est une joueuse qui a énormément progressé, elle avait fait une tournée américaine assez brillante l'année dernière et j'ai perdu sèchement contre elle la semaine dernière lors du tournoi de préparation à Melbourne. Ce n'est peut-être pas un grand nom comme Osaka ou Serena Williams, elle n'est pas encore très connue du grand public, mais elle est dangereuse."
WTA Rome
Mladenovic était plus forte que Bencic, Garcia sort Cocciaretto
11/05/2021 À 11:51
US Open
Mladenovic : "J'ai l'impression qu'on est des prisonniers, des criminels"
02/09/2020 À 20:35