Mine de rien, cela faisait deux ans et demi qu'on n'avait plus vu Kristina Mladenovic au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem. C'était à Wimbledon, en 2018, lorsque la Française s'était inclinée en 16es de finale contre Serena Williams. Depuis, elle n'avait plus franchi le cap du deuxième tour. Cette disette a pris fin jeudi avec la qualification de "Kiki", qui s'est débarrassée en deux sets de la Japonaise Nao Hibino (7-5, 6-1). Elle affrontera pour une place en huitièmes de finale l'Américaine Jessica Pegula.

US Open
Mladenovic : "J'ai l'impression qu'on est des prisonniers, des criminels"
02/09/2020 À 20:35

En battant la tête de série numéro 20 Maria Sakkari d'entrée de quinzaine, Kristina Mladenovic s'était ouvert son tableau. Mais dans l'approche, ce match-là n'était pas simple. La Française est d'ailleurs apparue très nerveuse dans la partie initiale de la rencontre, comme elle l'a confié sur Eurosport : "Les conditions étaient difficiles, il y avait pas mal de vent, ça tourbillonnait et c'est vrai que j'étais pas mal tendue." Au point de se retrouver menée 5-3 dans la première manche. Mais c'est à ce moment-là qu'elle a placé un gros coup d'accélérateur, jusqu'à la ligne d'arrivée puisqu'elle a remporté dix des onze derniers jeux.

Un set pour se lancer et Mladenovic a mis le turbo : le résumé de sa victoire

"Energie positive"

Au-delà de la victoire, le scénario est donc une vraie satisfaction pour Kristina Mladenovic. "J'étais mal embarquée, je suis menée 5-3 en étant très tendue, mais j'ai su rester positive, se félicite-t-elle. Je suis allée le chercher avec la tête, avec de l'énergie positive et ensuite je ne l'ai jamais laissée espérer. Je suis vraiment contente." Il y aura donc deux Françaises en 16es de finale puisque Fiona Ferro s'était déjà qualifiée mercredi.

Pour atteindre son premier huitième de finale majeur depuis Roland-Garros 2017, Mladenovic va maintenant se voir proposer un match loin d'être insurmontable. Mais elle se méfie, à raison, de Jessica Pegula, qui a étrillé Samantha Stosur après avoir sorti Victoria Azarenka au premier tour. L'actuelle 61e joueuse mondiale vaut beaucoup mieux que son classement : "C'est une joueuse qui a énormément progressé, elle avait fait une tournée américaine assez brillante l'année dernière et j'ai perdu sèchement contre elle la semaine dernière lors du tournoi de préparation à Melbourne. Ce n'est peut-être pas un grand nom comme Osaka ou Serena Williams, elle n'est pas encore très connue du grand public, mais elle est dangereuse."

US Open
4 balles de match non converties et Mladenovic passe du rêve au cauchemar
02/09/2020 À 17:43
WTA Cincinnati
Mladenovic et Garcia n'iront pas plus loin
24/08/2020 À 19:11