La classe dans la défaite. Dominic Thiem en a fait preuve assurément en conférence de presse, alors que la déception devait être à la hauteur de ses ambitions lors de cet Open d’Australie. Finaliste l’an passé et même tout proche du titre, il n’aura donc pas pu revenir encore plus fort lors de cette quinzaine qui s’est achevée tristement à mi-parcours pour lui dimanche. Magnifique il y a deux jours pour éteindre un Nick Kyrgios et une John Cain Arena en feu, on le croyait lancé après ce test grandeur nature. Et pourtant, dans une Rod Laver Arena vide, il était bien difficile de reconnaître le numéro 3 mondial.
L’Open d'Australie est diffusé sur Eurosport. Profitez d’une offre exceptionnelle : abonnez-vous pour seulement 0,99 euro pendant un mois
Lui d’habitude si déterminé, si enclin à livrer bataille sur le court avec son intensité caractéristique, il a surtout baissé la tête et grimacé dimanche. Avant de purement et simplement lâcher l’affaire dans le troisième set perdu 6-0, contre 6-4 pour les deux premiers. Comment l’expliquer ? Était-il blessé ? Si l’intéressé a concédé qu’il couvait bien quelque chose, il a insisté pour ne pas en faire la raison principale de sa contre-performance du jour. "C’est une combinaison de facteurs : des petits problèmes physiques, un vrai jour sans et le fait que Grigor est un grand joueur", a-t-il d’abord observé.
Open d'Australie
Zverev prend position pour Djokovic avant Melbourne : "J'espère qu'il y aura une exception"
21/11/2021 À 09:30

7 breaks concédés, 41 fautes, une bulle : Thiem a complètement sombré

Je ne veux pas entrer dans le détail de mes petits problèmes physiques et trouver des excuses
Puis devant l’insistance des journalistes, Thiem s’est montré ferme. "Je ne veux pas entrer dans le détail et trouver des excuses. Je ne suis pas une machine. Parfois, j’aimerais que ce soit le cas mais il y a vraiment des jours sans. Et à partir du moment où vous n’êtes pas à 100 % sur le court à ce niveau, des résultats de ce genre peuvent arriver." Si son 3e tour face à Kyrgios n’avait duré que 3h21 malgré les cinq sets, l’énergie dépensée face à un public acquis à son adversaire et dans une ambiance de Coupe Davis a peut-être pesé.
Mais Thiem, monstre physique dont les facultés de récupération ne sont plus à démontrer, a écarté l’hypothèse d’un revers de main. Qu’en était-il alors de la vitesse du court dont il s’était quelque peu plaint avant le début du tournoi ? Pourrait-elle expliquer son manque de sensations du jour ? Là encore, l’intéressé a refusé de la mettre sur le banc des accusés. "Je m’y suis habitué lors des trois matches précédents. Je pense d’ailleurs que la Rod Laver Arena est un court un peu plus lent que la John Cain Arena. C’était probablement les conditions les plus rapides que j’aie connues en Grand Chelem, mais ce n’était pas le problème."

Dominic Thiem quitte le court après son élimination de l'Open d'Australie 2021

Crédit: Getty Images

Le triomphe de Flushing Meadows semble bien loin

Non, l’Autrichien n’est pas du genre à se voiler la face et à se défiler après un échec. Mais la pilule doit être amère à digérer. Car après avoir brisé le plafond de verre en Majeur l’été dernier à l’US Open, l’intéressé pouvait espérer enchaîner et devenir incontournable sur les plus grandes scènes. Déjà pas au meilleur de sa forme à Roland-Garros où il avait échoué en quart à l’automne, il a perdu un tour plus tôt aux Antipodes, encore trahi par un physique qui est pourtant l’une de ses grandes forces.
S’est-il vu trop beau après son triomphe new-yorkais ? "L’euphorie de l’US Open s’est évaporée depuis longtemps. C’était super pendant quelques jours, mais le monde du tennis tourne si vite. Et je pense que c’était déjà oublié sur le court lors de Roland-Garros", a-t-il réfuté, refusant de s’apitoyer sur son sort. Il ne lui restait plus qu’à féliciter Dimitrov qui mériterait selon lui de "percer en Grand Chelem." Thiem le sait mieux que quiconque. Pour connaître à nouveau des lendemains qui chantent, il lui faut faire le dos rond et retourner au travail. Pour ce faire, il retrouvera son coach Nicolas Massu en Europe dans les prochains jours. Et on peut faire confiance à l’animal pour rebondir bien vite.

Dominic Thiem lors de l'Open d'Australie 2021

Crédit: Getty Images

Open d'Australie
"On verra bien" : Non vacciné, Djokovic dos au mur pour Melbourne
21/11/2021 À 00:06
Open d'Australie
C'est officiel : les joueurs non vaccinés ne pourront pas participer au tournoi
19/11/2021 À 23:24