Même à cran, il trouve toujours une solution. Poussé dans ses retranchements sur le plan mental dans une demi-finale électrique face à Stefanos Tsitsipas, Daniil Medvedev est passé par toutes les émotions avant de finir en boulet de canon vendredi. Le numéro 2 mondial a ainsi réussi à écarter son rival grec en quatre sets (7-6, 4-6, 6-4, 6-1) et deux heures et demie de jeu pour rallier sa quatrième finale en Grand Chelem. Déjà finaliste à Melbourne l'an dernier, le Russe, vainqueur de l'US Open voici quelques mois, en est également à 13 victoires d'affilée en Majeur avant de défier dimanche Rafael Nadal pour le titre.
Il paraît que la tension était retombée entre eux. C'est du moins ce que Stefanos Tsitsipas avait suggéré en conférence de presse. Cela ne s'est pas vraiment vu vendredi sur la Rod Laver Arena où la poignée de mains d'après-match fut des plus fraîches entre le Grec et son vainqueur Daniil Medvedev. La rivalité entre les deux hommes reste (très) intense et, pour la 7e fois en neuf duels, c'est donc le Russe qui l'a emporté. Et si sa victoire ne souffre d'aucune contestation, il s'en est toutefois fallu de peu pour qu'il ne déraille totalement.
ATP Santa Ponsa
Première sur gazon, gros plein de confiance : Tsitsipas se rassure avant Wimbledon
HIER À 15:45

Medvedev se défoule sur l'arbitre : "Regarde-moi ! Je te parle ! Tu es tellement mauvais !"

Medvedev a failli tout perdre en pétant les plombs

Alors qu'il menait d'un set et servait à 4 jeux partout dans le deuxième, Medvedev a connu un grand passage à vide, offrant son jeu de service avec notamment deux doubles fautes à la clé. Furieux, il a récolté un avertissement pour obscénité, avant d'aller se rasseoir et de laisser libre cours à sa colère. S'en prenant verbalement à l'arbitre, coupable selon lui d'ignorer le coaching dont bénéficiait Stefanos Tsitsipas de la part de son père Apostolos, le Russe est allé loin. Très loin. Il aurait alors pu prendre un point de pénalité, mais l'arbitre a décidé de passer l'éponge, laissant le numéro 2 mondial aller se calmer quelques minutes dans les vestiaires.
Revenu sur le court, Medvedev n'avait pas totalement repris ses esprits. Commettant plusieurs fautes, il a offert d'entrée deux balles de break à Tsitsipas qui a peut-être raté le coche dans cette demi-finale à ce moment-là, en début de troisième acte. Mais il faut dire que le vainqueur de l'US Open a su alors retrouver sa première balle pour se tirer de ce mauvais pas. Tout son mérite a ensuite été de redescendre dans les tours, de se concentrer sur ses jeux de service et préserver son énergie, pour refaire l'effort au meilleur des moments à la relance à 5-4 en sa faveur. Un sublime passing de revers long de ligne, plus une faute et quelques imprécisions adverses lui ont suffi pour reprendre le gouvernail.

Medvedev retrouve son calme et reprend les commandes

Séduisant lors des deux premiers sets, Tsitsipas a calé

Dès lors, les dés étaient jetés. Perturbé par ce faux rythme après un début de partie haletant, Tsitsipas n'a jamais pu retrouver l'énergie et l'audace qui l'animaient, les points ont défilé pour Medvedev en roue libre. Pourtant, lors des deux premiers sets, c'était à celui qui agresserait l'autre le premier. Le niveau de jeu était ébouriffant et la filière courte privilégiée. Fréquemment au filet, tentant de surprendre son rival en changeant de rythme avec son slice de revers et ses accélérations, le Grec était indéniablement inspiré. Quant à Medvedev, il avait même remporté ses 22 premiers points de service (5 jeux blancs consécutifs) avant d'enlever le tie-break de la première manche.
La réplique de Tsitsipas ne s'est pas fait attendre dès l'entame du deuxième set avec le premier break du match. Revenu à hauteur à 3-3, Medvedev semblait avoir repris le contrôle jusqu'à la séquence folle précédemment évoquée. Reste que sur la régularité et la gestion de ses émotions, le Russe a bien progressé puisqu'il a su rentrer à nouveau dans sa bulle et son travail de sape a payé. Finalement, il s'est aussi plutôt économisé physiquement. Voilà qui pourrait être déterminant dans la perspective du combat final qui l'attend contre le Taureau de Manacor.
ATP Santa Ponsa
Tsitsipas arrête Bonzi et jouera sa première finale sur gazon
24/06/2022 À 15:00
ATP Santa Ponsa
Battu par Bautista Agut, Medvedev dit adieu au gazon en 2022
23/06/2022 À 17:15