Qui a dit que Richard Gasquet était bon pour la casse ? A 35 ans, 36 en juin prochain, le Biterrois a montré à la planète tennis qu’il avait encore tout son tennis dans la raquette. Brillant vainqueur du choc 100% français de ce 1er tour contre Ugo Humbert après un superbe combat en quatre manches (3-6, 7-6, 7-6, 6-3), mardi, Gasquet a frappé fort. Il a également privé le contingent tricolore de l’une de ses meilleures chances de briller à Melbourne cette année. Le vieux roublard a largement mérité cette victoire.
Gasquet c’est aussi l’histoire d’un succès un peu improbable. Mis en quarantaine après avoir contracté le Covid-19 à son arrivée en Australie, et donc forfait pour le tournoi de Melbourne, l’ancien chef de file du tennis français avait abordé cet Open d’Australie dans de mauvaises conditions physiques avec une préparation complètement tronquée. Pourtant, curieusement, c’est lui qui a laissé la meilleure impression dans ce domaine sur les 3h18 de match. Sur le plan tennis également, même si la différence entre lui et Humbert n’était pas non plus abyssale.
ATP Estoril
Gasquet bute sur la révélation Baez
29/04/2022 À 16:04

Un premier set compliqué, puis Gasquet a tout lâché

Alors, oui, Richard Gasquet n’a pas survolé tout le match sur le plan physique. Bien parti avec un service efficace, il a pourtant baissé pavillon en plein milieu du premier acte, accusant le coup physiquement. Un peu livide, et sans réaction, il a laissé échappé ce premier set sur le score de 6-3. C’est au moment où on le pensait incapable de renverser la table qu’il l’a fait.
En mode bagarre, l’élégant droitier a alors mis le bleu de chauffe et récité son plus beau tennis ou presque pour secouer un Humbert mi-figue mi-raisin dans l’ensemble. Pendant deux sets, il a proposé son meilleur tennis depuis très longtemps. C'était un Gasquet en mode rétro, face à un Humbert emprunté.
Vainqueur du jeu décisif du deuxième set, il a ensuite continué sur sa lancée, avant de se mettre tout seul dans la galère. Alors qu’il avait le break dans ce 3e acte, Gasquet a fait deux gros cadeaux à Humbert à 4-3 et l’a remis dans la partie illico-presto. Quelques minutes plus tard, les deux amis ont disputé un nouveau jeu décisif et Gasquet, bien meilleur dans la gestion de ce moment particulier, l’a également empoché. C'était le moment qu'il ne fallait pas manquer dans ce duel tricolore.
Le dernier set a ressemblé à une mise à mort progressive. Menaçant mais pas dangereux, Humbert a tendu le bâton pour se faire battre. Après avoir survécu à un jeu marathon à 0-1, au tout début de la manche, le joueur de 23 ans a pris le service de Gasquet, avant de le remettre à son tour dans le coup. Debreaké dans la foulée à 2-1, il a ensuite plié une nouvelle fois à 3-4. C’était le break de trop. Papy Gasquet n’en demandait pas tant.
ATP Estoril
Les années passent mais le revers de Gasquet claque toujours autant
28/04/2022 À 16:28
ATP Estoril
Au combat, Gasquet rallie les quarts
28/04/2022 À 14:30