AFP

Bercy: Michael Llodra rejoint Gilles Simon en demi-finales

Llodra remet ça !
Par Eurosport

Le 02/11/2012 à 22:41Mis à jour Le 03/11/2012 à 00:12

Il y aura deux Français en demi-finales du Masters 1000 de Paris-Bercy. Michael Llodra a rejoint Gilles Simon en battant Sam Querrey en deux sets, 7-6, 6-3. Llodra avait déjà atteint le dernier carré au POPB il y a deux ans après une victoire contre Novak Djokovic. Il affrontera samedi l'espagnol David Ferrer, tombeur de Jo-Wilfried Tsonga.

Michael Llodra a redonné le sourire à un public de Bercy sonné par la défaite assez nette de Jo-Wilfried Tsonga face à David Ferrer. Toujours pimpant du haut de ses 32 ans malgré une semaine bien remplie, l’ami Mika poursuit son impeccable parcours. Le voilà en demi-finales sans avoir perdu le moindre set. Dans un duel de serveurs, le gaucher français a pris le dessus sur Sam Querrey vendredi soir (7-6, 6-3). Comme en 2010, Llodra atteint donc le dernier carré. Comme en 2010, il sera accompagné par un autre joueur français. C’était Gaël Monfils il y a deux ans, ce sera Gilles Simon cette fois. Souhaitons simplement à Llodra de ne s'arrêter à ce stade comme ça avait été le cas à l’époque. Mais David Ferrer risque de lui poser beaucoup de problèmes.

En attendant, à chaque jour suffit sa peine. Avant Ferrer, il fallait négocier l’obstacle Querrey et Michael Llodra l’a admirablement fait. C’était un match piège pour lui. Face à Isner et plus encore Del Potro, il n’avait absolument rien à perdre. Pour le coup, se faire sortir par Querrey après un tel parcours aurait presque été décevant. Paradoxalement, alors qu’il navigue près de 100 places derrière l’Américain au classement ATP (121e contre 23e), Llodra faisait presque office de favori avant ce quart de finale. Parce qu’il joue un tennis époustouflant depuis quelques jours. Et aussi parce que, à Bercy, Llodra est transfiguré. Son classement, à l’évidence, ne veut plus dire grand-chose ici.

Chaude alerte

Dans ce duel, le premier set a pesé très, très lourd. Les deux joueurs ont campé sur leurs positions au service. Intraitables l’un comme l’autre, ils n’ont pas concédé la moindre balle de break. Tout s’est donc décidé au jeu décisif, dans lequel Llodra a rapidement pris les commandes avant de tenir bon à 5-4 avec ses deux services à suivre. Dès lors, le Parisien avait fait le plus dur. Querrey, accusant le coup, a concédé en début de seconde manche le premier et dernier break de la rencontre, permettant à Llodra de s’envoler. Et malgré une grosse alerte à 4-2 en sa faveur, au cours d’un jour où il lui a fallu sauver pas moins de cinq balles de debreak (il a notamment été mené 0-40), il a tenu bon.

Tombé au 121e rang mondial après avoir été 21e en mai 2011, Llodra s’est donc offert, après John Isner et Juan Martin Del Potro, son troisième géant de suite avec Querrey, 1,98 m. Survolté dans son jardin, Llodra devra se ruer au filet, mais il devra le faire intelligemment s’il veut venir à bout de David Ferrer. Espérons pour lui qu’il aura assez de réserves dans les jambes pour prolonger la belle histoire. Quoi qu’il en soit, il est assuré de revenir lundi aux alentours du Top 50 au classement ATP, même en cas de défaite contre l’Espagnol. Un rang plus en rapport avec son véritable niveau. Quand il joue avec l’enthousiasme et le talent affichés cette semaine, Llodra est un vrai régal pour les yeux.

0
0