Panoramic

Roland-Garros: Son dos redevient le principal adversaire de Rafael Nadal

Son dos redevient le principal adversaire de Nadal

Le 31/05/2014 à 19:54Mis à jour Le 31/05/2014 à 23:13

Rafael Nadal a admis samedi qu’il s’économisait sur son service. Son dos, qui le taraude depuis Melbourne, a réveillé une douleur.

" Si vous le permettez, et même si vous ne le permettez pas, je ne veux pas parler de mon mal de dos"

Quelques minutes plus tard, il se paraphrasait au micro d’Eurosport : "On verra ce qui se passera, et j’espère qu’il se passera rien. Je suis en course pour la deuxième semaine et je combattrai avec mes armes. Pour le moment, ça ne m’affecte pas, devait-il ajouter auprès d’une télé anglaise. J’ai gagné mes matchs en trois sets et je lutterai de la même façon lors des prochains tours."

Nadal oscille toujours entre deux attitudes quand il est question de son physique. Surtout ne pas trop en dire pour ne pas donner l’impression de se chercher des excuses ou de parasiter l’esprit de ses adversaires. Mais ne pas garder le secret non plus, par honnêteté intellectuelle, et parce qu’il estime avoir payé plus que d’autres joueurs les cadences infernales et le choix des surfaces majoritaires sur le circuit. Il y fit d’ailleurs une allusion voilée dans une réponse sur le départ de Roger Federer du conseil des joueurs de l’ATP.

"Je n’ai pas l’habitude de mentir", fit-il remarquer face à l’insistance des questions sur le sujet avant de se censurer davantage pour clore l’affaire : "Si vous le permettez, et même si vous ne le permettez pas, je ne veux pas parler de mon mal de dos. Je veux faire le maximum pour lutter contre cette douleur. Ce n’est pas important et je ne souhaite pas donner plus de détails. Je suis dans l’état dans lequel je suis. Je suis heureux d’être en huitième de finale et je jouerai comme je suis." Après la finale 2013, Nadal avait reconnu avoir été chahuté par son genou pendant la quinzaine. Il était quand même allé au bout.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0