Getty Images

Kerber au tapis d'entrée, un fiasco historique

Kerber au tapis d'entrée, un fiasco historique
Par Eurosport

Le 28/05/2017 à 14:10Mis à jour Le 28/05/2017 à 14:54

ROLAND-GARROS 2017 - Déjà une sensation dans le tableau féminin : La numéro un mondiale Angelique Kerber a été sortie dès le premier tour. Dimanche, l'Allemande a cédé en deux sets (6-2, 6-2) face à la Russe Ekaterina Makarova sur le Chatrier. C'est la première fois que la tête de série numéro un du tableau féminin disparait d'entrée à Paris.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Cette édition 2017 est vieille d'à peine trois petites heures qu'elle a déjà perdu la principale tête de son tableau féminin. Angelique Kerber, numéro un mondiale en perdition, a disparu de la circulation en s'inclinant dès le premier tour contre Ekaterina Makarova (6-2, 6-2). La Russe constituait un test dangereux pour une Kerber loin de son meilleur niveau et qui restait d'ailleurs sur une élimination d'entrée à Rome, juste avant Roland-Garros.

Sur le fond, l'élimination d'Angelique Kerber n'est pas une colossale surprise, tant on la savait fragile. La terre battue n'est par ailleurs pas sa meilleure surface. Mais l'ampleur du naufrage, puisqu'elle n'a pris que quatre jeux, est tout de même saisissante. Surtout, cette défaite prend une portée historique puisque jamais, dans le tableau féminin, la principale tête de série n'avait été éliminée dès le premier tour.

Vidéo - Surclassée, Kerber a vécu l'enfer contre Makarova : La balle de match en vidéo

00:54

Deuxième défaite d'entrée à Roland-Garros

L'Allemande a notamment été catastrophique au service, en concédant pas moins de six breaks. Elle n'a même pas gagné un point sur deux derrière sa première balle (49%) et seulement 36% des points derrière sa seconde. Et comme elle a largement dégoupillé à l'échange (26 fautes directes), l'avarie a été générale. Kerber n'a eu que sa combativité à opposer. Elle a lutté, jusqu'au bout, s'encourageant énormément en guettant le moment charnière qui pourrait faire basculer cette rencontre mal embarquée. Mais il n'est jamais venu.

Ekaterina Makarova lui a pourtant filé un petit coup de main en se crispant dans le second set. Mais cela n'a pas suffi. Comme un symbole, le dernier jeu a offert sept balles de débreak à Angelique Kerber, sans qu'elle puisse en convertir une seule. Ses statistiques dans ce domaine à la fin de la rencontre (2 sur 16) expliquent en grande partie la sévérité du score. C'est la deuxième année consécutive que Kerber disparait dès le premier tour à Paris. Roland-Garros, décidément, ce n'est plus son truc...

Vidéo - Makarova : "En fin de match, j'ai dû me battre contre mes émotions"

02:28
0
0