Eurosport

Pablo Carreno Busta élimine Milos Raonic et rejoint Nadal en quart

Après Dimitrov, Carreno Busta s'offre Raonic !

Le 04/06/2017 à 16:20Mis à jour Le 04/06/2017 à 17:57

ROLAND-GARROS - Pablo Carreno Busta n'avait encore jamais passé le 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem. L'Espagnol a fait bien mieux en franchissant les 8es de finale en éliminant Milos Raonic, 6e mondial, au terme de 5 sets et 7 balles de match dimanche (4-6, 7-6, 6-7, 6-4, 8-6). Pour son premier quart dans un tournoi majeur, le 21e mondial affrontera Rafael Nadal dans deux jours.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Pablo Carreno Busta a encore frappé. Après un 3e tour à l'Open d'Australie en janvier, qui constituait alors la meilleure performance de sa carrière en Grand Chelem, l'Espagnol a décroché son ticket pour les 8es de finale de Roland-Garros en s'offrant le scalp de Milos Raonic en cinq manches très accrochées (4-6, 7-6 [2], 6-7 [8], 6-4, 8-6) et 4h18 sur le Court n°1. L'Espagnol de 25 ans affrontera au tour suivant le maître des lieux qui expédie les affaires courantes depuis le début de la quinzaine : Rafael Nadal.

Vidéo - 4 heures, 5 sets et 7 balles de match : Carreno Busta a bataillé pour éliminer Raonic

03:39

Il aura puisé dans ses réserves pour assurer sa présence en deuxième semaine. Ce combat longtemps indécis a tourné en sa faveur et la septième balle match a finalement été la bonne. Sur la sixième, Carreno Busta a lâché sa raquette de dépit comme s'il n'allait jamais voir le bout du tunnel. Mais une dernière montée, une dernière volée au filet l'a fait basculer dans un état de joie intense. Pourtant, à l'entame du quatrième set, il était mené deux manches à une face au sixième joueur mondial et la perte du second tie-break de la partie (8-6) aurait pu laisser des traces physiques et mentales.

84 fautes directes pour Raonic

Le natif de Gijon a lâché ses coups et a profité d'un Raonic très imprécis, qui a compilé 84 fautes directes (!). Si le dernier finaliste de Wimbledon a réussi à écarter six balles de match, c'est une contre-performance pour lui, même si elle est atténuée par son profil de joueur non-terrien. Le 1er mai, il remportait le troisième tournoi de sa carrière à Estoril, déjà sur terre. Trente-trois jours plus tard, Pablo Carreno Busta a décroché son ticket pour les huitièmes de finale et renforcé la réussite du contingent espagnol dans ces Internationaux de France (cinq présents au stade des 8es).

Grâce à sa victoire, il y aura au moins un Ibérique au rendez-vous des demi-finales. Et celui qui a le plus de chances d'y accéder sera son adversaire, qui a seulement laissé filer vingt jeux en route depuis le début de la quinzaine...

0
0