Getty Images

La folie Cecchinato ou la raison Thiem : choisissez votre camp

La folie ou la raison : choisissez votre camp

Le 07/06/2018 à 20:45Mis à jour Le 08/06/2018 à 12:00

ROLAND-GARROS - Ce vendredi, Dominic Thiem et Marco Cecchinato ont rendez-vous pour se disputer une place en finale. Si l'Autrichien est logiquement favori et semble entouré de certitudes, l'Italien est clairement la sensation du tournoi et paraît sans limite.

Le contexte

La sensation contre la confirmation. Voilà comment résumer brièvement la première demi-finale qui aura lieu sur le Central ce vendredi. D'un côté, l'homme qui n'avait jamais passé un tour en Grand Chelem jusque-là, l'improbable Marco Cecchinato, 72e mondial il y a encore dix jours. De l'autre, Dominic Thiem. L'Autrichien est le seul homme à avoir battu Rafael Nadal sur l'ocre sur les deux années passées (à deux reprises) et disputera là sa troisième demi-finale d'affilée Porte d'Auteuil.

La logique est claire, elle s'appelle Thiem. L'Autrichien, spécialiste de terre-battue, était attendu à ce stade-là. Après des premiers tours bien gérés malgré des profils pas faciles à se coltiner (Ivashka, Tsitsipas, Berretini), il a haussé le ton face à Kei Nishikori en 8e. Puis, est venu le choc que tout le monde attendait, face à Alexandre Zverev. Les deux outsiders du tournoi ont joué certes mais, diminué, Zverev n'a rien pu faire face à la maîtrise de la tête de série numéro 7. Jusqu'ici, Thiem s'est économisé et semble couvert de certitudes.

La pression est évidemment sur lui. En 2016, c'est Novak Djokovic qui avait mis fin à son rêve en demie avant de gagner le tournoi. En 2017, c'est Nadal qui avait calmé ses ambitions. Cette fois-ci, le favori c'est lui. Et il va devoir assumer ce statut face à la révélation Cecchinato.

Vidéo - Zverev diminué, Thiem a été sans pitié : le résumé du duel qui a fait pschitt

02:59

On en a suffisamment parlé les jours précédents pour s'en convaincre. Il n'empêche : la trajectoire du Sicilien est folle. On parle bien d'un joueur qui n'avait pas gagné le moindre match en Majeur avant cette édition 2018. L'Italien au revers si soyeux a pris feu. Et s'est offert le scalp de vrais patrons du circuit. Après avoir franchement galéré face à Marius Copil et avoir mis fin à la belle histoire de Marco Trungelliti, il a tapé consécutivement Pablo Carreno Busta, David Goffin et bien évidemment Novak Djokovic.

Cette dernière est finalement la plus représentative de la folie Cecchinato qui frappe la Porte d'Auteuil. Pour un rookie comme lui sur de tels matches, il a su garder la tête froide dans les moments brûlants comme dans ce tiebreak d'anthologie. Cela dit beaucoup de lui. Il n'a peur de rien. Pas même de perdre. Car finalement, il a tout à gagner.

Le face-à-face

"J'ai gagné mon dernier match contre Dominic Thiem, je me souviens de ce match, ce devait être une finale de Futures, donc je me souviens de ce match" avait claironné, goguenard, Cecchinato après avoir sorti Novak Djokovic en quarts de finale. Difficile de lui donner tort. Sur le circuit principal, les deux hommes ne se sont jamais rencontrés. Mais, en Future, l'Italien avait pris le meilleur en juillet 2013. Mais le Thiem de 2013 et celui de 2018 ne sont clairement pas les mêmes.

Leurs parcours

Marco Cecchinato

  • 1er tour : victoire sur Marius Copil (2-6, 6-7, 7-5, 6-2, 10-8)
  • 2e tour : victoire sur Marco Trungelliti (6-1, 7-6, 6-1)
  • 3e tour : victoire sur Pablo Carreno Busta (2-6, 7-6, 6-3, 6-1)
  • 8e de finale : victoire sur David Goffin (7-5, 4-6, 6-0, 6-3)
  • Quart de finale : victoire sur Novak Djokovic (6-3, 7-6, 1-6, 7-6)

Dominic Thiem

  • 1er tour : victoire sur Ilya Ivashka (6-2, 6-4, 6-1)
  • 2e tour : victoire sur Stefanos Tsitsipas (6-2, 2-6, 6-4, 6-4)
  • 3e tour : victoire sur Matteo Berrettini (6-3, 7-6, 6-3, 6-2)
  • 8e de finale : victoire sur Kei Nishikori (6-2, 6-0, 5-7, 6-4)
  • Quart de finale : victoire sur Alexander Zverev (6-4, 6-2, 6-1)

Les 3 stats à avoir en tête

3. Comme le nombre de demi-finales consécutives de Dominic Thiem à Roland-Garros. Il est devenu au passage l'Autrichien ayant atteint ce stade Porte d'Auteuil devant les deux demi-finales de Thomas Munster (1990-1995).

40 ans. Marco Cecchinato est le premier Italien à atteindre une demi-finale d'un Grand Chelem depuis 1978 et la demie de Corrado Barazzutti, également à Roland.

11h19. Malgré la perte de trois sets depuis le début de la quinzaine, Dominic Thiem est le demi-finaliste qui a passé le moins de temps sur les cours devant Juan Martin Del Potro (12h09), Rafael Nadal (13h10) et son adversaire du jour (13h55).

Dominic Thiem

Dominic ThiemGetty Images

Ils l'ont dit

Marco Cecchinato

" Match après match, je sens désormais que je peux gagner le tour d'après. "

Dominic Thiem

" Cecchinato est plein de confiance, c'est peut-être même celui qui a le plus de confiance maintenant. Il n'avait jamais gagné de match en Grand Chelem. Donc tout va être facile pour lui maintenant."

Notre avis

Dominic Thiem a beau complimenter son adversaire du jour, il sait très bien quel est l'enjeu derrière. Le sens de l'histoire l'a clairement désigné comme le candidat le plus légitime à aller défier Nadal en finale. Au regard de la saison de terre battue, c'est l'affiche la plus logique même si Zverev aurait aussi eu sa place. L'Autrichien a l'occasion d'enfin franchir un cap et accéder à sa première finale de Grand Chelem. Mais encore faut-il avoir les épaules assez solides. Empli de certitudes, il devra vite calmer l'ardeur de Cecchinato qui voudra à tout prix enflammer le match. Parce qu'une fois lancée, la folie est difficile à entraver.

Notre pronostic : Dominic Thiem en trois sets

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0