Getty Images

Simona Halep en finale après sa victoire face à Garbine Muguruza (6-1, 6-4)

Halep continue de croire en son rêve

Le 07/06/2018 à 16:47Mis à jour Le 07/06/2018 à 17:09

ROLAND-GARROS - Simona Halep y est. Dominatrice puis réaliste, la numéro un mondiale a réussi à prendre le meilleur sur Garbine Muguruza, championne de l'édition 2016 en deux sets (6-1, 6-4). C'est la troisième finale pour la Roumaine.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Simona Halep restera numéro une mondiale au classement WTA à l’issue du tournoi. Qualifiée pour sa troisième finale Porte d’Auteuil grâce à une très belle victoire obtenue sur le court central face à Garbine Muguruza (6-1, 6-4) ce jeudi, la Roumaine est assurée de conserver sa couronne. Mais surtout, elle va avoir une nouvelle occasion, la quatrième, d'enfin accrocher un premier titre du Grand Chelem.

La régularité glaciale de Simona Halep aura donc eu raison de Garbine Muguruza. L’Espagnole, expéditive face à Maria Sharapova mercredi, n’a pas réussi à laisser exprimer son tempérament offensif. Menée 5-0 d’entrée, la native de Caracas en Colombie est complètement passée à côté de son premier set, ne marquant que deux points gagnants pour quatorze fautes directes.

Il y aura finalement eu un peu de combat dans le deuxième acte. L’Espagnole a commencé à lâcher ses coups, en mettant l’engagement nécessaire. Mais même dans ces conditions, Simona Halep a montré un mental à toute épreuve pour enlever les points importants. Comme sur son service à 4-4 dans la dernière manche. Après quatorze minutes d’un jeu très tendu, elle a sauvé trois balles de break pour finalement s’en sortir et breaker blanc dans la foulée pour s’offrir le match.

Battue à deux reprises en finale de Roland par Maria Sharapova (en 2014) et par Jelena Ostapenko (en 2017) l’année dernière, la Roumaine va avoir une nouvelle occasion d’enfin remporter un tournoi du Grand Chelem. Elle affrontera la vainqueure de l’autre demi-finale entre les deux Américaines Sloane Stephens et Madison Keys.

0
0