Getty Images

Moutet, grosse satisfaction et immense soulagement

Moutet, grosse satisfaction et immense soulagement

Le 29/05/2019 à 13:43Mis à jour Le 29/05/2019 à 15:32

ROLAND-GARROS - La belle aventure continue pour Corentin Moutet. Opposé à Guido Pella, le Français a décroché son billet pour le 3e tour, mercredi, après sa victoire en quatre sets face à l'Argentin (6-3, 6-1, 2-6, 7-5) malgré une énorme frayeur en fin de match. Une première dans la carrière de celui qui affrontera Juan Ignacio Londero au prochain tour.

Du très bon tennis, une gigantesque sueur froide et, à l'arrivée, peut-être une victoire en forme de déclic pour Corentin Moutet. Pour la première fois de sa carrière, le jeune Français est au troisième tour d'un Grand Chelem. Et autant il avait su tirer le meilleur parti d'un bon tirage au premier tour face au qualifié russe Alexey Vatutin, autant il a signé mercredi une vraie performance en sortant l'Argentin Guido Pella, 23 mondial et gros client sur terre battue. Un succès en quatre sets (6-3, 6-1, 2-6, 7-5) au terme d'un match maitrisé... jusqu'à un coup de stress improbable mais finalement sans conséquence.

Car Corentin Moutet s'est compliqué la vie. Jusqu'à jouer avec le feu. Impérial pendant deux sets, pliés en moins d'une heure avec une autorité bluffante, il a ensuite connu un coup de moins bien, ou une décompression, qui a permis à Pella de recoller à deux manches à une. Mais le protégé d'Emmanuel Planque a ensuite remis la main sur le match. Un break, puis deux, et le voilà qui menait 5-0 dans le quatrième set en à peine vingt minutes. C'était plié. Mais l'image d'Epinal du tennis (ce n'est jamais terminé tant que ce n'est pas terminé…) a la carapace solide. Un peu de stress, un adversaire en mode libération totale vu le contexte, et la catastrophe a commencé à poindre.

Ouf de soulagement

Malgré deux balles de match à 5-2 sur le service de Guido Pella, Moutet n'a pas su conclure. Sur son service, le jeune Tricolore n'a pas été loin de céder à la panique lorsqu'il a servi à deux reprises (à 5-1 puis à 5-3) pour achever ce match. Ce qui devait arriver arriva : l'Argentin est revenu à 5-5, avant d'obtenir à son tour deux balles de breaks dans le 11e jeu. Là, ça commençait franchement à ne pas sentir bon du tout. Il faut alors saluer la ténacité de Corentin Moutet, qui a sauvé sa mise en jeu, au mental. Il le fallait, sans quoi la débandade aurait pu s'annoncer.

A 6-5, comme il l'avait fait sur chacun des jeux de service de Guido Pella, le Francilien a alors mis la pression. A 15-40, il s'est procuré deux nouvelles balles de match. La première (dans ce jeu) a été la bonne. Grosse satisfaction, donc, avec ce qui constitue la plus belle victoire de sa carrière en termes de classement. Et un ouf de soulagement tout aussi important car si Moutet avait dû perdre ce match après pareil scénario, on ne sait combien de temps il lui aurait fallu pour s'en relever.

Vainqueur à Sao Paulo, finaliste à Cordoba et quart de finaliste à Monte-Carlo, Guido Pella arrivait à Roland-Garros fort d'une vingtaine de victoires sur terre battue en 2019, dont certaines face à Schwartzman, Medvedev, Khachanov, Paire, Cilic, Djere ou Cecchinato. Ce succès-là n'a donc rien d'une pacotille pour Corentin Moutet, qui se rapproche un peu plus du Top 100 au classement ATP. Mais le bilan comptable sera pour plus tard : vendredi face à Londero, il jouera pour une place en huitième de finale d'un Grand Chelem (contre Rafael Nadal ?). Pas mal, pour un invité qui vient de passer le cap de la vingtaine.

Vidéo - Moutet - Pella : les temps forts

02:59
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0